• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Côtes d'Armor : un skipper et trois personnes mis en examen suite à un trafic de clandestins

© M.Villaverde
© M.Villaverde

Un skipper et trois autres personnes ont été mis en examen après le démantèlement mardi d'un réseau de convoyage de clandestins des Côtes d'Armor vers l'Angleterre avec des voiliers. Ils ont été mis en examen pour "aide au séjour en bande organisée et participation à association de malfaiteurs".

Par Sylvaine Salliou (avec AFP)

Un des skippers interpellés mardi a été mis en examen jeudi et remis en liberté sous contrôle judiciaire. Les trois autres personnes, présentées devant le juge vendredi et soupçonnées de faire partie des organisateurs du réseau, ont été incarcérées à l'issue de leur mise en examen, précise le procureur de la république de Rennes dans un communiqué.


14 passages réalisés sur une période de 18 mois

Une douzaine de personnes soupçonnées d'avoir convoyé vers l'Angleterre plusieurs dizaines de clandestins en voilier ont été interpellées mardi dans l'Ouest de la France et placées en garde à vue. D'après les premiers éléments rassemblés par les enquêteurs, ils ont recensé au moins quatorze voyages réalisés sur une période de 18 mois, chaque passage donnant lieu au versement par les passagers clandestins de plusieurs milliers d'euros. Les clandestins quittaient la France depuis des ports bretons et normands, sur des bateaux de plaisance de location, pour rejoindre la côte sud de l'Angleterre. 

Des skippers/passeurs des Côtes d'Armor

Outre les skippers, installés pour la plupart dans les Côtes-d'Armor, l'opération menée sous le contrôle d'un juge d'instruction de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes a permis d'interpeller quatre autres personnes soupçonnées d'appartenir à ce réseau. Ces arrestations font suite à une enquête, menée par une équipe franco-britannique, diligentée depuis janvier 2013 après l'interpellation de deux skippers bretons, au large de Cherbourg. Ces derniers naviguaient à bord d'un voilier transportant une quinzaine de clandestins albanais.

Les marins avaient été mis en examen notamment pour aide à l'entrée, à la circulation ou au séjour irrégulier d'étrangers, en bande organisée, ou encore participation à une association de malfaiteurs.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pierre Karleskind, élu eurodéputé LREM

Les + Lus