Deux maires bretons, parmi les plus actifs sur Twitter !

Ronan Loas twitte sa vie de maire à Ploemeur
Ronan Loas twitte sa vie de maire à Ploemeur

Il monte sur la première marche du podium des maires les plus actifs sur Twitter, c'est Ronan Loas, élu à Ploemeur. Un peu plus loin derrière lui, on retrouve Yohann Nédélec maire du Relecq Kerhuon.

Par Emilie Colin

Selon un recensement, 579 maires français ont un compte sur Twitter. Le site eterritoire va plus loin et a dressé début août un classement des 50 maires les plus actifs sur ce réseau social, où tout s'écrit en 140 signes seulement.

En tête, Ronan Loas, maire de Ploemeur

Il est l'élu de ce classement : Ronan Loas ou @RonanLoas, maire de Ploemeur, dans le Morbihan, avec 80.300 tweets (au moment où nous écrivons ces lignes), soit quatre fois plus que le nombre d'habitants. A 32 ans, il s'est présenté aux municipales au printemps avec comme slogan "Pour Ploemeur, Osons l'avenir". Dans ses tweets, il conte sa nouvelle vie et on devine aussi une légère passion pour le football.

Si on n'est qu'institutionnel, ça n'intéresse pas

Ronan Loas a, dit-il, toujours été toujours été accro aux réseaux sociaux. Inscrit en 2010 sur Twitter, il y distille des informations à la fois légères et institutionnelles. "Il faut rester spontané, je ne comprends pas les élus qui font twitter par leur attaché(e) parlementaire et d'ailleurs cela ne fonctionne pas." "Sur Twitter on doit être capable de dire les choses comme si on rentrait dans un bar, avec des gens qu'on ne connaît pas." 

Pour lui, c'est aussi un moyen de communiquer avec ses administrés, qui permet de toucher les plus jeunes : "il y a des jeunes qui me demandent si je vais venir voir des matchs, ou des couples qui m'interpellent directement par message sur Twitter pour savoir si je peux les marier à telle date..." Se fixe t-il quelques limites ? Il confesse faire un peu moins d'humour qu'avant, "car il y a un travail sur la crédibilité à faire"

A la 35ème place, Yohann Nédélec, maire du Relecq Kerhuon

Il affiche 3498 tweets au compteur. Lui a crée son compte en 2009, sans trop savoir pourquoi au départ et surtout dit-il "sans très bien comprendre à quoi cela pouvait servir". "Chemin faisant, Twitter a pris de l'ampleur en France. J'ai commencé à y trouver de l'intérêt et surtout à maîtriser l'outil deux ans plus tard. Je le dissocie de Facebook, pour moi c'est plus original, on va à l'essentiel, droit au but avec une photo, quelques mots..."


Sur son compte, aucune allusion à sa vie privée : "je me concentre uniquement sur mon mandat politique". Pour l'instant, il n'a commis aucune incartade car il sait que sur ce réseau, tout va très vite. Et comme tout twitto, il a aussi ses préférences : "tant sur le fond que sur la forme, même s'il est un peu avare en tweets, j'aime bien Jean-Jacques Urvoas. C'est toujours très à propos." 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus