Redevance mouillage : les plaisanciers bretons s'inquiètent

Les professionnels du nautisme dénoncent la redevance de mouillage / © France 3 Bretagne
Les professionnels du nautisme dénoncent la redevance de mouillage / © France 3 Bretagne

La redevance mouillage c'est le terme qui fait bondir les professionnels du tourisme et les plaisanciers en ce moment. Le projet consiste à faire payer les plaisanciers qui jetteraient l'ancre sur une aire marine protégée. Pour l'instant, seule la Corse est concernée mais les bretons s'inquiètent.

Par Emilie Colin

Jeter l'ancre pourrait bientôt coûter cher aux plaisanciers. La semaine dernière, l'Assemblée nationale a adopté la redevance de mouillage. Ce texte inséré dans le projet de loi " nouvelle organisation territoriale de la République" prévoit de soumettre à une nouvelle ponction les bateaux jetant l’ancre aux abords de certaines côtes françaises. Cette redevance concerne les navires mouillant dans les aires marines protégées. Ces zones couvrent actuellement 50% du littoral corse et près du quart du littoral de la métropole. Pour l'instant, seule la Corse est d'ailleurs concernée.

Du côté des plaisanciers bretons, on s'inquiète pourtant de se voir infliger la même taxe. Le coût de cette redevance, proportionnelle à la longueur du bateau (20 euros par mètre) les laisse perplexes. Selon Paul Molac, cette inquiétude n'est pas légitime car il faudrait que la région prenne les aires maritimes protégées, dans ses compétences. 

Redevance mouillage
M. Le Charpentier, P. Beaugey, P. Nau / avec Hervé Cuvelier Fédération industries nautiques du Morbihan, Catherine et Françoise plaisancières, Paul Molac Député (apparenté UDB) du Morbihan


Le député malouin Gilles Lurton invité du 12/13 de France 3 Bretagne craint lui au contraire que l'amendement récemment voté ne remette en cause cette certitude. 

Redevance mouillage : la réaction de Gilles Lurton



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus