Volvo Ocean Race : la flotte, au grand complet, met le cap sur Lorient

L'équipe SCA conduite par Sam Davies, au départ de la 8ème étape de la Volvo Ocean Race. / © MIGUEL RIOPA / AFP
L'équipe SCA conduite par Sam Davies, au départ de la 8ème étape de la Volvo Ocean Race. / © MIGUEL RIOPA / AFP

La flotte de la Volvo Ocean Race s'élance ce dimanche de Lisbonne et met le cap sur Lorient pour la 8ème et avant-dernière étape de la course à la voile, enfin au complet avec le retour de Vestas Wind, reconstruit après son échouement dans la 2e étape.

Par Krystel Veillard avec l'AFP

De retour en Europe, les équipages vont désormais se bagarrer sur une étape qui promet d'être venteuse, la plus courte de la course, 647 milles (environ 1 200 km), entre Lisbonne au Portugal et Lorient en Bretagne. Un saut de puce dans ce marathon océanique de près de 40.000 milles (72.000 km).

Azzam en tête, Dongfeng, 3ème


Le voilier émirati Azzam (Abu Dhabi Ocean Racing), skippé par le Britannique Ian Walker et grand favori de la course, occupe la première place au classement général, malgré une cinquième place à Lisbonne qui a resserré les écarts. Azzam est talonné par le voilier néerlandais Brunel, skippé par le vétéran Bouwe Bekking qui l'a emporté à Lisbonne, et Dongfeng, le bateau chinois mené par le Français Charles Caudrelier, ex aequo, à six points du leader. 

Dongfeng 4ème à Lisbonne


Dongfeng, à l'équipage majoritairement français, était sorti premier de l'anticyclone des Açores lors du sprint transatlantique mais s'était fait dépasser et avait fini 4e après s'être battu jusque sur l'estuaire du Tage. Pour couronner le tout, l'équipage s'est vu infliger un point de pénalité mercredi pour avoir enfreint la réglementation sur la navigation à la voile dans des zones de trafic commercial.
Viennent ensuite, eux aussi ex aequo, Alvimedica (USA-TUR/Charlie Enright) et Mapfre (ESP/Xabi Fernandez). Le bateau espagnol a également écopé d'un point de pénalité mercredi. L'équipage 100% féminin de SCA (SWE/Samantha Davies), sixième au général, a été plus lourdement sanctionné, par deux points de pénalité. 

Le retour de Vestas Wind


Absent depuis son échouement dans l'océan Indien lors de la 2e étape qui avait gravement endommagé son bateau bleu, l'équipe danoise de Vestas Wind reprend la mer en septième et dernière position au général, pour le sport et sans espoir (ou presque) de remonter au classement. A 9 points de SCA, Team Vestas pourrait, théoriquement, encore finir avant-dernier. Mais son skipper australien Chris Nicholson avait estimé, après l'arrivée à Lisbonne, que les deux dernières manches seraient difficiles, en raison du manque de pratique de son équipage.
Le bateau avait dû être presque entièrement reconstruit par le chantier italien Persico Marine. "Nous avons modifié les procédures de sécurité, pour éviter qu'un tel accident ne se reproduise", a déclaré vendredi le directeur de la course Knut Frostad.

La dernière manche entre Lorient et Göteborg en Suède


Samedi, les sept monocoques VOR65, des monotypes de 20 m de long, se mesureront au cours d'une régate côtière (in-port), comme à chaque étape. Mais elle ne comptera qu'à la toute fin en cas d'égalité de points. La dernière manche de la plus longue course à la voile au monde se jouera entre Lorient et Göteborg (Suède) via un bref passage à La Haye (Pays-Bas). La compétition s'achèvera le 27 juin dans le port de Göteborg.

Classement général provisoire avant le départ de la 8e des 9 étapes océaniques :


  1. Azzam (UAE/Ian Walker) 16 points
  2. Brunel (NED/Bouwe Bekking) 22 pts
  3. Dongfeng (CHN/Charles Caudrelier) 22
  4. Alvimedica (USA-TUR/Charlie Enright) 27
  5. Mapfre (ESP/Xabi Fernandez) 27
  6. SCA (SWE/Samantha Davies) 43
  7. Vestas Wind (DEN/Chris Nicholson) 52 (accidenté dans la 2e étape et reconstruit en Italie, il prend le départ de la 8e manche à Lisbonne)

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus