Bibliothèque Vagabonde avec Yann Queffélec "Florence Arthaud, je lui devais la parole d'un livre"

Pour son premier numéro, la Bibliothèque Vagabonde fait halte à Saint-Malo, port de départ de la Route du Rhum, 30 ans après la victoire de Florence Arthaud... Un des évenements de la vie totalement romanesque de cette femme hors du commun. Yann Queffelec lui consacre son dernier livre.
Yann Queffélec, premier invité de la Bibliothèque Vagabonde à Saint-Malo
Yann Queffélec, premier invité de la Bibliothèque Vagabonde à Saint-Malo © G.Duguet
"Je suis toujours heureux de venir en Bretagne". A la descente du train qui vient de le déposer à Saint-Malo, Yann Queffélec est enthousiaste, ravi de débarquer pour quelques heures dans ce port qu'en amoureux de la voile, il connaît très bien.

 
La Mer et au-delà, dernier livre de Yann Queffélec
La Mer et au-delà, dernier livre de Yann Queffélec © N.Rossignol


Florence Arthaud, la victoire inattendue


C'est de là aussi qu'en 1990, il y a tout juste 30 ans, la flotte des concurrents de la Route du Rhum a pris le départ. Parmi tous ces marins chevronnés, une femme à laquelle personne ne croit vraiment, Florence Arthaud.

"Personne n'imaginait qu'elle allait gagner une course au large surtout pas ces marins qu'elle aimait tant et qui se moquaient un peu d'elle car c'était une petite bonne femme et les femmes ne vont pas sur la mer disputer la victoire aux marins. Cependant, c'est elle qui remporte la course du Rhum sur Pierre 1er alors qu'elle a pris la mer dans des conditions particulièrement délicates sur le plan de la santé.  Elle relève d'une fausse couche, elle a les vertèbres cervicales qui la font terriblement souffrir. Elle croit qu'elle va abandonner pendant la traversée et finalement elle est la première. C'est une victoire de femme absolument unique dans l'histoire de la voile"

 
Florence Arthaud, sur son trimaran "Pierre 1er" arrive en première position de la 4ème édition de la "Route du Rhum", le 18 novembre 1990 à Pointe-à-Pitre.
Florence Arthaud, sur son trimaran "Pierre 1er" arrive en première position de la 4ème édition de la "Route du Rhum", le 18 novembre 1990 à Pointe-à-Pitre. © MARCEL MOCHET / AFP
 

Le roman d'une histoire vraie


Et c'est justement au destin très romanesque de cette femme que le Goncourt 1985 a décidé de consacrer son dernier livre La mer et au delà (Calman Lévy).
"Ça m'a vraiment passionné de brosser autour de ce que je savais d'elle et de cette espèce de fraternité qu'il y avait entre nous. Plus qu'un portrait d'un personnage, le roman d'une histoire vraie pour qu'on ne l'oublie pas, pour qu'on voit à quel point, elle était exemplaire, extraordinaire, qu'est-ce qu'il avait de stupéfiant dans ce qu'il y avait de devenir la petite fiancée de l'Atlantique. Tout en adorant les hommes, les machos, elle avait été capable de devenir meilleur qu'eux dans l'élement qu'ils préferaient: l'océan."
 

 Elle n'a pas arrêté de dire non au destin chaque fois que le destin voulait la limiter dans son aspiration à la liberté.

Yann Queffélec

Dans ce livre, ni biographique, ni chronologique, le lecteur redécouvre les principaux moments de ce destin hors norme: l'accident de voiture à 17 ans qui aurait dû la laisser handicapée, cette chute dans l'eau en pleine nuit en Méditerranée alors qu'elle est seule et que son téléphone portable et sa lampe frontale la sauvent d'une noyade certaine... et ce formidable appétit de vie, d'amour...
 
Florence Arthaud est tombée à la mer au large du Cap Corse où elle naviguait seule avec son chat à bord de son voilier "l'Argade II", dans la nuit de samedi 29 à dimanche 30 octobre 2011. Elle explique son sauvetage à son arrivée au port de Marseille, le 31 novembre 2011.
Florence Arthaud est tombée à la mer au large du Cap Corse où elle naviguait seule avec son chat à bord de son voilier "l'Argade II", dans la nuit de samedi 29 à dimanche 30 octobre 2011. Elle explique son sauvetage à son arrivée au port de Marseille, le 31 novembre 2011. © GERARD JULIEN / AFP

"Tout est vrai. Même si ce n'est pas une biographie, les événements que je cite sont des événements qui ont bel et bien eu lieu. Autour du noyau, j'ai créé une sorte de velours qui est celui du climat romanesque. Les dialogues ne sont pas vrais car je ne peux pas avoir gardé en mémoire tout ce que nous nous sommes dit précisement Flo et moi, mais j'ai utilié son vocabulaire ses intonations."

Des dialogues qui ont un tel accent de vérité malgré tout qu'ils donnent l'impression que le livre a été écrit à quatre mains... "Un romancier est heureusement possédé parce qu'il écrit, qu'il est hanté habité, dans un état un peu magique et paranormal et comme Florence était un individu paranormal, ce n'était pas compliqué de me sentir en dialogue avec elle au delà de la mer, au delà des mots et au delà de tout."
 

Elle va dire non à son premier destin qui la voue pratiquement à la chaise roulante et devenir au contraire une espèce d'athlète de l'océan, quelqu'un libre de ses mouvements et de toutes les vies qu'elle avait de mener.

Yann Quéffelec

Mais alors n'est-ce pas le livre que Florence Arthaud avait souhaité écrire avec Yann Queffélec? Il lui avait pourtant dit non! "Elle écrivait magnifiquement bien et avait des tonnes de choses à raconter, je lui disais, vas-y lâche-toi sur la page, comme tu le fais sur les mers, elle l'aurait fait tôt ou tard. J'espérais que sur ses vieux jours, elle deviendrait l'écrivain qu'elle avait aussi envie d'être et elle n'avait aucun besoin de moi pour le devenir."
 
Florence Arthaud
Florence Arthaud © VALERY HACHE / AFP


Malheureusement, le 9 mars 2015, à l'occasion du tournage d'une émission télévisée dans le ciel d'Argentine, l'hélicoptère dans lequel elle se trouve avec la nageuse Camille Mufat et le boxer Alexis Vatine percute un second hélicoptère. Un accident tragique qui fait dix morts. Yann Queffélec, choqué, dévasté, découvre le drame devant sa télévision et rédige à chaud un poème... Texte qui devient cinq ans plus tard l'accroche de son dernier livre. 

"Je lui devais cette parole qu'elle attendait de moi, une parole écrite, la parole d'un livre."

 
 
   

Le livre fétiche de Yann Queffelec

 
John Irving, L’œuvre de Dieu, la part du diable, Points

Le docteur Wilbur Larch, directeur de l’orphelinat de Saint Cloud dans le Maine, est investi d'une double mission. Ce gynécologue réalise « l'œuvre de Dieu » en mettant au monde des enfants non désirés, mais assure également « la part du Diable », en pratiquant des avortements clandestins. Désireux de transmettre son savoir, il prend sous son aile un jeune orphelin, Homer Wells qui lui succèdera dans cette tâche.

Yann Queffélec "C'est un des plus beaux livres sur le corps humain, sur les relations entre les hommes et les femmes, entre les êtres humains en général et je ne me lasse pas de le relire et de me baigner dans cette écriture."
 
Bibliothèque Vagabonde à Saint-Malo, au port des Sablons
Bibliothèque Vagabonde à Saint-Malo, au port des Sablons © N.Rossignol
 

Le tiroir des libraires  


Brice Vauthier, librairie L’étagère à Saint-Malo 
 

Juliette Adam, Tout va me manquer, Editions Fayard
Juliette Adam, jeune auteur de 18 ans qui a grandi en Bretagne, raconte l’histoire de la rencontre de deux personnages : Etienne, vendeur dans un magasin de jouets, qui s’ennuie dans son travail comme dans sa vie et Chloé, imprévisible et bouillonnante…


Brice Vauthier : "Juliette Adam a réussi à parler des sentiments humains avec une mâturité incroyable pour son jeune âge. J'ai eu l'impression de relire du Stefan Zweig tellement les sentiments humains sont décortiqués et présentés. On a une narratrice extrémement mûre et un grand garçon un peu dadais d'une vingtaine d'années qui tourne autour et je me suis complètement retrouvé dans ce roman."
 

Le tiroir des Jeunes lecteurs 

A la recherche du petit chaperon rouge et une bouteille à la mer
A la recherche du petit chaperon rouge et une bouteille à la mer © N.Rossignol
 

Orianne Lallemand, Une bouteille à la mer, Auzou
Roman à partir de 9 ans. C’est le récit émouvant d’une rencontre inattendue entre un vieux pêcheur et un jeune garçon, du côté de Saint-Lunaire. Un coin que l’auteur du célèbre Loupconnaît bien puisqu’elle habite dans les environs.
 
Nadine Brun-Cosme et Maureen Poignonec, A la recherche du Petit Chaperon rouge, Editions Little Urban.
 
Vous retrouvez  un océan peuplé de poissons multicolores, d’un taxi-baleine, de vilains déchets, mais aussi du Petit Chaperon rouge dans un magnifique album au format géant, un « cherche et trouve » qui vous fera plonger dans l’univers des contes réinventés sous la plume de Nadine Brun-Cosme et les crayons magiques de la bretonne Maureen Poignonec.  
 
 
Bibliothèque Vagabonde à Saint-Malo, sur les remparts
Bibliothèque Vagabonde à Saint-Malo, sur les remparts © N.Rossignol

Un grand merci à l'Hôtel Chateaubriand pour son accueil chaleureux lors de ce tournage de la Bibliothèque Vagabonde.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
livres culture livres jeunesse littérature mer voile sport route du rhum