Brest - Monaco : “On ne méritait pas de gagner”, Dall'Oglio, entraîneur de Brest

L'attaquant monégasque Islam Slimani tente de marquer un but face au gardien brestois Gautier Larsonneur lors du match de ligue 1 entre Monaco et le Stade Brestois au stade Louis II à Monaco - 28/09/2019 / © AFP - V. Hache
L'attaquant monégasque Islam Slimani tente de marquer un but face au gardien brestois Gautier Larsonneur lors du match de ligue 1 entre Monaco et le Stade Brestois au stade Louis II à Monaco - 28/09/2019 / © AFP - V. Hache

Les Monégasques ont largement dominé le Stade Brestois qui s'incline logiquement 4 à 1 face aux attaques de Monaco. 

Par Thierry Peigné


Face au promu breton, l'équipe de Leonardo Jardim a été plus forte dans tous les compartiments du jeu. 

Le duo Ben Yedder-Slimani où l'Algérien a été triple passeur décisif, a montré toute sa complémentarité. Au milieu, Bakayoko, véritable régulateur, a été impressionnant. Seule la défense a encore montré, par moments, quelques signes de fébrilité, comme lors de la réduction de l'écart par le Brestois Mendy (3-1, 77e minute), la volée de l'ancien Niçois sur le centre de Faussurier étant exceptionnelle.

Excepté ce moment-là, Monaco n'a jamais rien craint. Au terme de la première période, les Rouge et Blanc avaient frappé onze fois au but et cadré à six reprises. Plusieurs fois, Larsonneur, le gardien brestois, a dû sortir le grand jeu. D'abord devant Slimani (10e), puis devant Ben Yedder (13e et 20e). Il n'a cependant rien pu faire lorsque l'avant-centre international français s'est présenté pour la troisième fois devant lui. Bien décalé par une tête de Slimani, Ben Yedder a inscrit du droit son 5e but de la saison en L1, le 68e de sa carrière (1-0, 27e).

Sans Larsonneur, Monaco aurait pu mener plus largement. Malheureusement pour lui, s'il a réussi une nouvelle parade en se jetant dans les pieds de Bakayoko, il a dû laisser sa place, touché par le ballon à l'oeil (53e). Son successeur, Leon, est allé chercher trois fois le ballon au fond de ses buts en une demi-heure. Il fait d'abord faute sur Ben Yedder. Slimani transforme le penalty après une discussion avec son compère d'attaque (2-0, 62e). Slimani régale ensuite en contre. Une première fois pour Gelson Martins (3-1,73e). Une deuxième fois pour Keita Baldé (4-1, 90e+1). C'est un début d'embellie sur le Rocher. Il devra se poursuivre samedi prochain à Montpellier...

Réaction d'Olivier Dall'Oglio, entraîneur de Brest

"On ne méritait pas de gagner, c'est le moins qu'on puisse dire. On a manqué de solidité, d'intensité dans tout ce qu'on a fait. On est mal entré en matière, avec peu de conservation, de profondeur dans notre jeu. On a eu beaucoup de mal à conserver le ballon. Ce n'est pas une histoire de fatigue. On a été vaillant, mais en dessus de nos deux derniers matches. Les garçons sont courageux et attentifs. Cela doit nous servir de leçon. On a laissé trop manoeuvrer l'équipe adverse, qui a réussi à toucher Slimani. Monaco avait passé un cap avec sa victoire dans le derby (3-1face à Nice, ndlr). On le sait. Ils possèdent des garçons de haut niveau, forts techniquement, qui perdent peu le ballon. On a senti qu'ils se sont mis en marche. On n'a pas été aidé, non plus. Perdre Autret (23e minute) très rapidement a été difficile. il a pris un très gros coup au niveau de la cheville. Il a pris un vilain coup et ce n'est qu'un jaune (pour Ballo-Touré, ndlr). Quant à Larsonneur, il ne voit plus rien d'un oeil. Il voit une ophtalmologue".
​​​​​​​

Sur le même sujet

Les + Lus