• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Bretagne destination préférée des Français cet été ?

Crozon : tous à la plage ! / © Maxppp
Crozon : tous à la plage ! / © Maxppp

Une nouvelle étude réalisée à la demande du Comité Régional du Tourisme annonce que 63 % des Français ont déjà bloqué leurs vacances d’été. Comme au printemps, la Bretagne reste leur destination préférée avec la région Provence-Alpes Côte d'Azur.

Par EN

Les deux études publiées par le Comité régional du Tourisme au printemps ont dit vrai : avec la succession de week-ends prolongés, de ponts et une météo exceptionnelle, les touristes ont tenu leur promesse et ont choisi la Bretagne comme première destination touristique. D’après les résultats d’une dernière enquête, le cru estival "cœur de saison 2017" s’annonce, lui aussi, de bonne qualité. En progression par rapport à l’an passé, 63 % des Français ont déjà bloqué leurs vacances d’été, et la Bretagne reste leur destination préférée avec la région Provence-Alpes Côte d'Azur !


Un taux de départ en progression


L’enquête réalisée entre le 23 et 26 juin 2017 révèle qu’à ce jour 63 % des Français ont déjà arrêté leur projet de vacances estivales contre 57 % en 2016. Et parmi les destinations les plus plébiscitées, la Bretagne se place toujours en tête  avec 17 % des intentions de séjour, à égalité avec la région Provence-Alpes-Côte-D’azur.


Qui vient ? 


Principales clientèles touristiques de la Bretagne, 75 % des habitants de la Région parisienne (62 % en 2016), 62 % du Grand Ouest (51 % en 2016), et 60 % du Grand Est (54 % en 2016) ont déjà bloqué leurs vacances d’été. C’est parmi ces principaux bassins émetteurs que le taux de départ a le plus progressé.


Longs séjours et hébergements marchands


Pendant les vacances d’été, l’hébergement marchand attire davantage. Ainsi, seul 1/3 des séjours se fera chez les parents et amis ou en résidence secondaire. Pour les autres séjours, l’hébergement locatif figure en tête des modes d’hébergements marchands empruntés par les touristes, suivi de l’hôtellerie et de l’hôtellerie de plein air. À l’étranger, c’est un peu différent, l’hôtellerie étant davantage privilégiée. Enfin, comme chaque année, il faudra attendre le week-end prolongé du 14 juillet pour voir la saison se lancer. Le mois d’août restant privilégié, avec 58 % des intentions de départ cette année. Deux vacanciers sur trois optant pour des séjours de 2 semaines ou plus.


Près d'un français sur quatre ne partira pas


Avec 13 %, la part d’indécis reste stable, le Comité Régional du Tourisme espère pouvoir faire  progresser encore un peu ce taux de départ. Quant à la part de non partant, celle-ci est en recul de 6 points, passant de 30 % en 2016 à 24% en 2017. Si les raisons financières sont le principal frein au départ, il est intéressant de mentionner que 20 % d’entre eux ont décidé de ne pas partir car ils n’en ressentent pas le besoin et se sentent bien chez eux, et 13 % ont fait le choix d'une autre période de l’année.

Source : Enquête en ligne réalisée par la société TOLUNA, en partenariat avec plusieurs régions françaises, du 23 au 26 juin auprès d’un échantillon de 1 000 Français représentatifs de la population française en termes de sexe, âge et région d’origine.


A lire aussi

Sur le même sujet

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée

Les + Lus