• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

[CARTE] Le nombre d'accidents mortels sur les routes baisse en Bretagne, sauf en Ille-et-VIlaine

Trois jeunes se tuent dans un accident de voiture à Avignon / © Ange Esposito MAXPPP La Provence
Trois jeunes se tuent dans un accident de voiture à Avignon / © Ange Esposito MAXPPP La Provence

Cette dernière semaine l'a encore montré, la route est toujours meurtrière en Bretagne, bien que le nombre d'accidents soit en baisse consécutive depuis deux ans. Une carte des accidents mortels en Bretagne permet de s'en rendre compte.

Par Stéphane Grammont

Malgré l'amélioration du réseau routier, notament le réseau secondaire, les accidents mortels ne baissent pas en 2018, alors que le nombre d'accidents eux-mêmes, ainsi que celui des blessés, diminue.

Ainsi, après deux années de hausse, le nombre d'accident baissait en 2018 de 3,6%, avec 2 541 accidents, 96 de moins qu'en 2017. Le nombre de blessés, 3 196, est en baisse de 5,3 %. En revanche, avec 179 morts sur les routes, le nombre d'accidents mortels n'a lui pas baissé, et même légèrement augmenté avec deux victimes de plus (1,1%).

Pour 2019, la tendance fin août est à la baisse avec 38 accidents de moins à ce jour, et un nombre de blessés comme de tués en baisse: 2066 blessés, et 104 tués, soit 18 de moins qu'à la même époque.

 
Les accidents de la route en 2019 / © DDTM
Les accidents de la route en 2019 / © DDTM

Dans le détail, le nombre d'accidents baisse dans le Finistère et les Côtes d'Armor, mais pas dans le Morbihan (+ 9) et l'Ille-et-Vilaine (+1). Le nombre de tués augmente en Ille-et-Vilaine (+ 2).

30% des accidents mortels sont dûs à l'alcool. Selon l'expert accidentologue Arnaud Laguitton, "on se rend compte qu'il y a de plus en plus souvent l'association alcool plus stupéfiants et que ce coktail détonnant est source de facteurs aggravants comme la vitesse".

C'est aussi une spécificité bretonne explique Sandrine Cadic, de la DDTM 35, "car en France, l'alcool est la deuxième cause de décès [derrière la vitesse], alors qu'en Bretagne c'est bien la première".
 
 
Autre phénomène notable, la proportion de seniors parmi les morts sur la route. les plus de 65 ans représentent 34% des décès pour le premier semestre 2019 en Bretagne. "C'est une vraie problématique et ce n'est pas qu'en Bretagne, c'est sur tout le territoire" précise Sandrine Cadic, "c'est lié à l'allongement de la durée de vie".

La carte des accidents mortels en Bretagne


La carte a été en 2015 par la DREAL, la direction de l'Equipement, lorsque la sécurité routière était dans ses attributions.

Les services de l'Etat se sont réorganisés depuis, avec la création de la Direction Départemental des Territoires et de la Mer (DDTM) qui a pris en charge la question de la prévention des risques routiers.
 


 

Sur le même sujet

Bleuñvenn Konan war plato Bali Breizh

Les + Lus