• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Une commune des Côtes d'Armor pourrait perdre des fonds européens à cause d'une administration française trop lente

Trémeur attend les fonds européens / © France 3 Bretagne
Trémeur attend les fonds européens / © France 3 Bretagne

La commune de Trémeur avait déjà pu bénéficier de fonds européens, pour sa maison de l'enfance. Cette fois, c'est son projet d'extension du dernier commerce de proximité dans le bourg, qui a été retenu par l'Europe, avec à la clef 50 000 euros… 

Par Sylvaine Salliou


Les travaux devraient débuter en septembre prochain. Mais il va falloir être patient pour pouvoir toucher l'argent, car le système de gestion français est un peu lent. Ce qui semble n'être qu'une simple modalité, pourrait se transformer en parcours du combattant... Et Trémeur n'est pas la seule commune dans ce cas. Sur le seul pays de St-Brieuc, il reste en effet 500.000 euros à utiliser d'ici 2020 sur l'enveloppe attribuée aux activités maritimes et de pêche. Et un million d'euros pour les opérations de développement en milieu rural. 

Moins de 3% utilisés


En 2014, 659 millions d'euros avaient été accordés par l'UE à la France pour le développement de 340 territoires ruraux en métropole et en Outre-Mer. Ils n'ont pas pu être distribués par l'administration française à cause des dysfonctionnements du logiciel censé supporter la gestion de ces fonds. 

Pour le programme qui court jusqu'en 2020, alors que la plupart de nos voisins européens ont déjà consommés cette manne, moins de 3% des fonds ont été débloqués en France.

A Trémeur, les élus ne se découragent pas. 

 
Bretagne : Une ville pourrait perdre des fonds européens à cause de la lenteur administrative
Interviews -Francis Dault, Maire de Trémeur -Thibaut Guignard, Président de Leader France Reportage F.Leroy et N. Rossignol

 

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus