Gal Vallerius, le "baron de la drogue" breton devrait être fixé sur son sort ce 9 octobre aux États-Unis

Gal Vallerius, un Breton domicilié dans les Côtes d'Armor, a été arrêté en août 2017 aux États-Unis pour trafic de drogue. Jugé en juin dernier en Floride, il devrait connaître la sentence du tribunal ce mardi 9 octobre. Il encourt au moins 20 années de réclusion dans un pénitencier. 
Gal Vallerius
Gal Vallerius © Via Instagram

Son visage et sa longue barbe rousse ont fait le tour des médias et le tour du web. Une barbe de 30 cm qui avait amené Gal Vallerius à rejoindre fin août 2017 les États-Unis et le championnat du monde des barbes et moustaches. Mais son voyage s'était arrêté net à l'aéroport d'Atlanta, interpellé par les agents américains de la lutte antidrogue.

Ce Franco-Israélien de 36 ans, est passé devant un juge fédéral à Miami en juin dernier. Coiffé d'une kippa, il s'est exprimé en hébreu par le biais d'un interprète. "Oui, Votre Honneur", a-t-il répondu au magistrat qui lui demandait s'il avait bien compris la procédure de plaider coupable qu'il venait d'accepter.
 

Accusé de vendre de la drogue sur le dark web

Le prévenu encourt une peine de 20 ans de réclusion pour avoir, selon les procureurs, vendu des drogues sur le dark web, la face cachée d'internet où se déroulent notamment des transactions illégales. Surnommé Oxymonster, il n'est pas seulement considéré par les enquêteurs comme un simple vendeur mais bien comme la tête d'un réseau.

L'audience du prononcé de la sentence avait été fixée à ce mardi 25 septembre, mais une demande de renvoi a été formulée, et acceptée comme le précise Ouest-France. Le juge fédéral conserve la faculté d'imposer une durée de réclusion plus ou moins longue en fonction de la coopération du suspect.
 

Trois domiciles en Bretagne

En Bretagne, où résidait le barbu polyglotte, les autorités française ont ouvert une enquête préliminaire. Les trois domiciles connus du suspect, tous situés dans les Côtes d'Armor, ont été perquisitionnés. Les policiers ont découvert "des restes d'emballage de produits stupéfiants"Aucun stupéfiant n'a toutefois été trouvé dans les trois maisons. Sur place "il n'y a aucun laboratoire de production ou lieu de stockage" pour la drogue, avait spécifié le parquet de Saint-Brieuc.

Les enquêteurs ont saisi en revanche chez Gal Vallerius 52 000 euros en liquide et une Harley Davidson. 
 

Un profil déroutant 

Gal Vallerius a grandi en Israël où très vite il se fait remarquer dans l'art de maîtriser l'informatique. A 17 ans, il travaille pour une société internationale de haute technologie. Le jeune geek va alors choisir de s'installer au coeur de la Bretagne à Plusquellec dans les Côtes d'Armor, en souvenir de sa mère originaire de Maël-Carhaix décédée dans un accident de voiture en 2001. Le hipster vit avec sa compagne dans une maison modeste sans étaler le moindre signe extérieur de richesse tout en cultivant une extrême discrétion. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société