Saint-Brieuc : la pêche de la coquille sous l’œil du drone

Des essais de surveillance aérienne sont menés ces jours-ci à l'aide d'un nouveau drone au-dessus des zones de pêche à la coquille Saint-Jacques.
la préparation du catapultage du drone depuis la côte dans la baie de Saint-Brieuc
la préparation du catapultage du drone depuis la côte dans la baie de Saint-Brieuc © Catherine Bazille / France 3 Bretagne

L'idée d'utiliser un drone pour surveiller les bateaux qui pêchent la coquille Saint-Saint-Jacques dans la baie Saint-Brieuc n'est pas nouvelle. Des essais avaient été menés en novembre 2017. À vingt kilomètres des côtes, l'engin de 25 kg et de 4 mètres d'envergure, avait démontré ses capacités à transmettre des images de qualité suffisante pour exercer la surveillance de cette pêche très réglementée.

Le ministère de la transition écologique de Nicolas Hulot voulait seulement faire cesser les survols avec l'avion des Affaires maritimes, jugés coûteux et polluant.
Le Dronesguard vu de face
Le Dronesguard vu de face © Catherine Bazille / France 3 Bretagne
 

À quoi servent les goélands électriques ?


La pêche des coquilles Saint-Jacques est très étroitement surveillée. Il s'agit de vérifier le respect des zones de pêches et des heures de pêche. Un quart d'heure de fraude pourrait rapporter gros, mais aussi entraîner la surpêche et mettre à mal le stock d'or blanc .

La surveillance par drone pourrait être plus efficace qu'en avion : 
Pilotage du drone et enregistrement des images de surveillance
Pilotage du drone et enregistrement des images de surveillance © Catherine Bazille / France 3 Bretagne
Des essais ont eu lieu sur plusieurs autres sites du littoral français. Les drones pourraient entré en service d'ici quelques années.


Le reportage de Catherine Bazille et Valérie Chopin


Depuis que les pêcheurs respectent des règles strictes, un calendrier et des horaires de pêche, les rendements de la pêche des coquilles sont très bons et la ressource préservée.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie