C'est le moment de s'informer sur les possibilités d'orientations scolaires et professionnelles. Le Haras national de Lamballe (Côtes-d'Armor) propose une formation en alternance pour préparer un Bac professionnel « Conduite et gestion d’une entreprise hippique ».

Prendre soin des chevaux, c'était le rêve de Katell Tillon. Pour la jeune fille, le rêve est devenu réalité en septembre 2021, dans le cadre prestigieux du Haras national de Lamballe dans les Côtes-d’Armor. Elle a en effet intégré la première promotion de préparation au baccalauréat professionnel intitulé "Conduite et gestion d'une entreprise hippique."

Apprendre à gérer un centre équestre

En alternance, la lycéenne travaille au haras et suit les cours théoriques. Passionnée d'équitation, elle envisage plus tard de gérer son propre centre équestre. "C'est une formation très complète, dans laquelle on touche à tout, remarque Katell. Et cela ne me ferait pas peur d'avoir mon propre centre".

Le bac pro « Conduite et gestion d’une entreprise hippique » (CGEH) se prépare en un an et est ouvert à des candidats déjà titulaires d’un baccalauréat ou d'autres diplômes de niveau IV. Le parcours se déroule en alternance et s’adresse à des jeunes propriétaires d’un cheval ou qui peuvent se voir confier un cheval. Une pension pour les chevaux au haras de Lamballe pour la durée de présence en formation est proposée.

Monter à cheval et étudier

C'est un cabinet de recrutement rennais, jobenanglais.com, qui en a eu l'idée. Cette formation permet d’acquérir des connaissances générales, scientifiques, techniques et économiques. L’enseignement en équitation est encadré par un instructeur diplômé d'Etat, Patrice Nogues. L'objectif est de "pouvoir mettre en avant le fonctionnement d'une structure équestre et toute la problématique qui va avec, de la gestion des chevaux à la gestion de l'entreprise", explique le formateur.

Pour la partie théorique, les cours sont dispensés au sein du haras de Lamballe par la Maison Familiale Rurale. Côté pratique, les élèves passent plusieurs semaines en immersion dans une écurie. Pour Nolwenn Moizan, déjà titulaire d'un baccalauréat général, "l'apprentissage permet à la fois d'avoir un salaire, une expérience professionnelle supplémentaire et de se confronter à différentes méthodes de travail. Connaître plusieurs infrastructures me permettra de m'installer au mieux par la suite".

 

 

 

Journée portes ouvertes le 12 mars

La première promotion accueille quatre alternants. Elle achèvera sa formation l'été prochain. Le haras de Lamballe organisait une première journée portes ouvertes samedi 29 janvier. Une autre est prévue le 12 mars. Cette formation est ouverte aux cavaliers européens.

 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité