• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Crise du porc : Le Foll appelle à un sursaut collectif

Stéphane Le Foll accueilli à Ploërmel (56) par quelques dizaines de producteurs de porcs / © S.Izad
Stéphane Le Foll accueilli à Ploërmel (56) par quelques dizaines de producteurs de porcs / © S.Izad

Le ministre de l'agriculture plaide pour une solution collective dans la crise du porc plutôt qu'un affrontement entre les différents acteurs de la filière. Et réaffirme la stratégie du gouvernement : soutien du prix de 1,404 euros/kg et valorisation de la production française.

Par la rédaction

Le ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, s'est exprimé à 16h sur la crise de la filière porcine et l'absence de cotation ce matin au Marché du Porc Breton, à Plérin (22). Les industriels Cooperl et Bigard ont boycotté le marché ce matin, empêchant la vente d'environ 50 000 porcs.

"Deux opérateurs ont décidé de ne pas participer à cette cotation. J’ai eu dans la journée de mardi et aussi mercredi ces deux opérateurs pour discuter avec eux. Nous avons eu des discussions encore hier", a relaté Stéphane Le Foll. "La Cooperl m’a décrit une situation de difficulté avec notamment beaucoup de stockage de porcs dans les frigos. Quant à monsieur Bigard, il m’a indiqué ne plus vouloir participer au marché du porc breton mais il s’engage à maintenir ses achats à leur niveau actuel, soit 90 000 porcs par semaine", a-t-il ajouté.

« Ces deux opérateurs représentent environ 30% des achats du cadran », selon M. Le Foll.

Une solution collective


Le ministre appelle tous les acteurs de la filière - éleveurs, transformateurs, distributeurs - à se serrer les coudes pour trouver une solution collective plutôt que de se renvoyer la responsabilité de la crise. Selon lui, il n'y a plus de distorsion de concurrence avec l'Allemagne, comme par le passé. 

"Depuis 2012, il y a égalité autour du SMIC horaire en terme de coûts (salaires + charges) entre la France et l'Allemagne", a-t-il relevé. Il a également rejeté la sur-transposition des normes environementales en France, exemples à l'appui. 

Justifier la stratégie du gouvernement


Stéphane Le Foll s'est également employé à justifier la stratégie mise en place pour sortir de la crise : soutien du prix d'achat du porc à 1,404 euros/kg et valorisation de la production française sur les étals des grandes surfaces. 


Sur le même sujet

Littoral, les steppes de l'estran

Les + Lus