• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le derby Nantes-Rennes reprogrammé à 19h30 vendredi 20 avril

© France 3 Pays de la Loire
© France 3 Pays de la Loire

Ce jeudi, la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé avoir reprogrammé la rencontre de la 34e journée de Ligue 1 entre Nantes et Rennes, suite aux protestations des deux clubs et de leurs supporters contre l'horaire initial.

Par Thierry Peigné

La colère du président du FC Nantes, le courrier d'Olivier Létang le président du Stade Rennais et les mouvements d'humeur des supporters des deux clubs ont reçu en partie un écho favorable auprès de la Ligue de football professionnel (LFP). L'horaire et la date de ce derby programmé à 18h50 le vendredi 20 avril, ne convenant à personne. 


"Consciente de l’importance de la rencontre pour le FC Nantes qui fête ses 75 ans et des festivités organisées à cette occasion, la LFP a contacté la préfecture de Loire-Atlantique afin de pouvoir décaler la rencontre du vendredi 20 avril au samedi 21 avril. Face au refus exprimé par la préfecture, la LFP s’est tournée vers les deux diffuseurs pour aménager la soirée du vendredi" précise la LFP dans un communiqué.

La LFP s'est rapproché du diffuseur TV de la rencontre et annonce qu' "Initialement programmée à 18h50, la rencontre Nantes-Rennes se jouera à 19h30". La LFP "espère que cet aménagement permettra au FC Nantes d’organiser au mieux les festivités autour de ses 75 ans".

Un tollé général

"C'est scandaleux, c'est insupportable. Comment peut-on faire des choses pareilles? Ça me fait enrager. Ce sont les 75 ans du FC Nantes quand même. On ne sait pas mettre en valeur le football en France", s'était énervé mardi le président nantais Waldemar Kita.
Le FC Nantes avait demandé à jouer le samedi à 20h. La préfecture de la Loire s'y était opposée, craignant de ne pas disposer d'assez de forces de l'ordre en raison d'autres manifestations publiques programmées de longue date.

De leur côté les supporters rennais ont manifesté leur colère mercredi soir à l'occasion du match décalé contre Monaco, via des banderoles demandant: "derby pour l'Europe vendredi 18h50, c'est pour conquérir quel marché ?" et fustigeant la LFP, "lobby anti foot populaire".

A lire aussi

Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus