Frelon asiatique : dans le Morbihan, la preuve scientifique de l’efficacité des pièges est démontrée

C'est au début du printemps qu'il faut piéger les frelons asiatiques en particulier les reines. Un protocole mis en place à Brec'h dans le Morbihan en a démontré l'efficacité. Il a permis de diviser par quatre la quantité de nids.

C'est en avril et mai, lorsque la reine se réveille, qu'il faut piéger les frelons asiatiques.
C'est en avril et mai, lorsque la reine se réveille, qu'il faut piéger les frelons asiatiques. © Stéphane Izad/France Télévisions

Le frelon asiatique fait son apparition avec le printemps. "En Bretagne, cela commence début avril jusque vers le 8 mai" explique Gilles Lanio apiculteur et président d'API 56 abeilles et biodiversité basée à Kervignac dans le Morbihan.

Lorsque les températures approchent des 15°, les reines s'éveillent. Affaiblies au sortir de l'hiver, ces fondatrices se mettent en quête de sucre pendant quatre à cinq semaines.

 

4 à 5 semaines pour les piéger...

 

Elles construisent un nid primaire dans un endroit protégé, par exemple à l'abri d'un balcon, d'une cabane ou d'un auvent. Ces nids, pas plus gros qu'un pamplemousse, vont servir de base de départ pour une colonie. Le nid primaire contient peu d'animaux.

 

... avant l'apparition des nids secondaires

 

Il est abandonné avant l’été pour construire un gros nid secondaire qui aura une forme d’énorme goutte d’eau, généralement placé à grande hauteur dans les arbres. Chacun de ces nids secondaires peut abriter plusieurs milliers d'individus.

 

 

En Bretagne, c'est donc entre début avril et le 8 mai qu'il convient de détruire les nids primaires et de piéger les reines des frelons asiatiques.... avant que celles-ci ne donnent naissance à des ouvrières.

Après avoir été remis en question, le piégeage des fondatrices est de nouveau préconisé sous conditions. 

 

Quatre fois moins de nids

 

A Brec'h près de Vannes dans leMorbihan, la ville et l'association Brechoise de Sauvegarde des Abeilles et autres Pollinisateurs (ABSAP) distribuent gratuitement des pièges aux habitants courant mars. Elles ont mis en place un protocole visant à piéger les reines au début du printemps. "Cette méthode a permis de constater qu'en quatre ans, le nombre de nids secondaires a été divisé par quatre" se réjouit Michel Le Boudec, président de l'Association Brechoise des Abeilles et Autres pollinisateurs.

 

Conseils pour bien piéger

 

- disposez vos pièges près des fleurs (camélias, des arbres à fleurs…), des anciens nids et des composteurs ménagers avec une exposition au soleil;

- l’appât doit être légèrement alcoolisé pour repousser les abeilles et les bourdons. Il peut être constitué de bière brune, cidre, vin blanc, auquel on ajoute du sirop sucré : fraise, grenadine, framboise, banane… pour attirer les frelons;

- les pièges qui ont déjà capturé des fondatrices ne doivent pas être lavés pour conserver les phéromones qui sont le meilleur attractif pour le piégeage;

- pensez à comptabiliser et noter vos captures afin d'établir un bilan.

 

 

L'ABSAP a participé à une étude avec l'Institut de l'abeille et le Museum national d'histoire naturelle afin de mesurer l'utilité et l'efficacité du piégeage du frelon asiatique. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature frelons asiatiques