Eau et Rivières appelle les Bretons à rejoindre le mouvement « Nettoie ton kilomètre »

À l’occasion de la semaine européenne de réduction des déchets, Eau et Rivières Bretagne invite tous les Bretons à participer au défi lancé sur les réseaux sociaux, « Nettoie ton km ». Le principe : profiter de son heure de sortie quotidienne pour ramasser les déchets autour de chez soi. 

Et si vous profitiez de votre sortie quotidienne pour nettoyer autour de chez vous ?
Et si vous profitiez de votre sortie quotidienne pour nettoyer autour de chez vous ? © Yves Salvat/Maxppp
La semaine européenne de réduction des déchets débute ce samedi 21 novembre. Un rendez-vous initié par l’ADEME, pour inciter tout un chacun à limiter sa production de déchets, sachant « que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ! » Une édition forcément particulière cette année, pour cause d’épidémie de Covid, mais pour l’association Eau en Rivières en Bretagne qui participe chaque année à cet évènement : "malgré le confinement, il est toujours possible d’agir pour la planète ".

"On ne peut pas aller à la rencontre du public directement comme on le faisait avant en proposant des ateliers, des conférences, mais on tenait malgré tout à participer à cette semaine européenne en invitant un grand nombre de personnes à joindre le mouvement 'Nettoie ton kilomètre' ", explique Bérénice Lequesne, volontaire en service civique à Brest.


Une heure pour nettoyer ton quartier


"Nettoie ton km", c’est un défi écolo lancé sur les réseaux sociaux par l’éco-aventurier Benjamin de Molliens lors du premier confinement. Le principe est très simple : profiter de sa sortie quotidienne d’un kilomètre autour de chez soi pour ramasser un maximum de déchets. 
Depuis l’idée a fait de nombreux adeptes. Et à partir de ce samedi 21 novembre, Eau et Rivières de Bretagne invite tous les Bretons à se joindre au mouvement, à se prendre en photo, à peser et compter les déchets ramassés, notamment les masques, et envoyer le tout à l'adresse : ntk@eau-et-rivières.org
 

Les masques, ces nouveaux déchets


"On veut ainsi sensibiliser les gens à la période actuelle et au fait qu’il faut être d’avantage vigilant avec le très grand nombre de masques produits pour répondre à la crise sanitaire et qu’on retrouve par terre", précise Bérénice Lequesne.

Cinq volontaires en service civique d’Eau et Rivières de Bretagne superviseront l’opération jusqu’au 29 novembre, dernier jour de la semaine européenne de réduction des déchets. Les données récupérées seront quantifiées et cartographiées. 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société environnement déchets ménagers confinement