Amoco Cadiz : 40 ans après, je me souviens...