Dans le contexte de violences urbaines, la ville de Brest a ouvert une cellule de crise ce samedi 1er juillet dans un tout nouveau lieu d'accueil pour les victimes, qui lui sera actif de façon permanente. Une équipe répond aux besoins d'accompagnement et d'informations si votre véhicule a été incendié ou si votre commerce a subi des dégradations par exemple. Deux juristes sont présents ainsi qu'une travailleuse sociale et une psychologue.

L'information n'a sans doute pas encore été suffisamment partagée parmi les victimes des violences de ces dernières nuits. La cellule d'accueil de crise mise en place par la mairie de Brest, au 16 rue Victor Hugo, n'a reçu personne aujourd'hui. Et pourtant les professionnels sont présents, qu'ils soient juristes ou psychologues et travailleurs sociaux afin d'informer et de soulager les personnes concernées.

Benjamin Aubry, membre de l' Association Don Bosco, explique : "L'idée de ce lieu, c'est de s'intéresser aux personnes qui ont été victimes dans le cadre des  violences urbaines. Nos juristes sont là pour accompagner les personnes pour l'accès au droit, pour se faire indemniser en cas de destruction de voiture et leur trouver des solutions de mobilités dès lundi pour pouvoir aller au travail. Cela peut être des titres de transport fournis par la ville ou la mise à dispositon de vélos"

Les juristes sont là pour informer les victimes ayant eu des bien dégradés ou brûlés, concernant les démarches comme le dépôt de plainte ou la déclaration à l'assurance. Pour des conseils si l'auteur des faits est insolvable.

Soutien psychologique

Pas besoin d'être propriétaire d'un bien pour obtenir un soutien. L'aide pratique ou psychologique peut  concerner les salariés des commerces incendiés, qu'ils soient jeunes des quartiers, étudiants ou apprentis. Les agriculteurs locaux fournisseurs de la Biocoop incendiée à Brest peuvent eux aussi bénéficier de ce soutien.

Cellule d'accueil, 16 rue Victor Hugo : ouvert non stop aujourd'hui jusqu'à 18heures et lundi de 9heures à 18heures.

Avec Muriel Le Morvan

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité