​​​​​​​Avec Irvin Cardona, le Stade Brestois a-t-il trouvé son “JPP”?

Le joueur du Stade Brestois Irvin Cardona après son but face à Nantes / © Fred TANNEAU / AFP
Le joueur du Stade Brestois Irvin Cardona après son but face à Nantes / © Fred TANNEAU / AFP

C'est un attaquant très prometteur que le Stade Brestois a embauché cet été: Irvin Cardona, 22 ans, comparé par son entraîneur à Jean-Pierre Papin, est en train de justifier son recrutement avant de défier Marseille vendredi en Ligue 1.
 

Par Par AFP

"C'est un joueur que j'ai commencé à suivre dans les équipes de France de jeunes. On souhaitait le faire venir quand nous étions en Ligue 2 mais on s'est toujours confronté aux refus de Monaco", a raconté Gregory Lorenzi, le patron opérationnel du Stade Brestois, au moment de sa signature. 

"Il frappe beaucoup au but, sa frappe est magnifique. Il ressemble à JPP à ses débuts", disait Olivier Dall'Oglio après la victoire à Angers (1-0) grâce à un but de... Cardona, du pied droit, son premier sous le maillot brestois.
    
Il y a un autre point commun avec la carrière de Papin, devenu un héros à Marseille après avoir fait ses classes au FC Bruges: prêté par Monaco au Cercle Bruges, Cardona a claqué 13 buts en deux saisons et 37 matches, dans les deux divisions du foot belge.

"Il a une caractéristique qu'on n'a pas forcément dans notre effectif, le fait qu'il aime prendre les espaces. Ça permettra d'avoir une solution offensive supplémentaire", ajoutait Lorenzi en août. 
    
C'est exactement ce qui s'est passé samedi soir à Francis Le-Blé, quand Cardona s'est engouffré sur la gauche, a dribblé deux Nantais et adressé, du pied gauche, un centre-tir à angle fermé qui a complètement surpris le gardien Alban Lafont.

Le but d'une égalisation méritée pour les Brestois (1-1).
 

Ovation

"Vous croyez que j'ai fait exprès ? Mais non, je veux la mettre à Alex (Mendy) et avec un peu de réussite elle va au fond", a rigolé le Nîmois en zone mixte.

Là encore, Cardona est comme l'ancien Ballon d'Or Papin: cash, nature, sans chichi et tant mieux.
    
"Cardona peut-il devenir titulaire ?", se demandait lundi le quotidien le Télégramme. Si on regarde le profil de l'autre attaquant de pointe, le pivot Gaëtan Charbonnier, c'est plausible: "Un bon joueur de tête, qui garde bien les ballons. Moi j'aime la profondeur, je pense qu'on peut faire une bonne paire", disait le néo-Brestois à son arrivée.
    
Samedi soir, après avoir beaucoup couru, beaucoup tenté, et sauvé la mise pour son équipe, Cardona a demandé à sortir: "Je n'avais plus de jus, il valait mieux laisser la place à un autre". Et il a été ovationné, son nom étant scandé par le public breton. 
 

Nous à Brest on n'est pas des stars, on joue avec nos valeurs

    
"J'ai entendu et j'en ai profité un petit peu. Ça fait super plaisir de recevoir une ovation comme celle-là. J'espère en avoir plein d'autres", a souri "Pépito", son surnom chez les Pirates.
    
"Irvin c'est un mec qui a un coeur et qui se bat tout le temps", a souligné le gardien Gautier Larsonneur, autre grand homme de ce derby. 
    
"C'est dans mes gènes de courir un peu partout et de donner le maximum à chaque match", a résumé Cardona.
    
"Nous à Brest on n'est pas des stars, on joue avec nos valeurs", a aussi rappelé Larsonneur. "C'est le type de joueur que le public adore et je pense qu'il va sans doute rester dans les coeurs brestois".
 

    
Vendredi soir à Marseille, Cardona sera peut-être titulaire sur les anciennes terres de JPP, face à l'OM, dauphin du PSG. On verra alors s'il est digne d'un début de comparaison avec son illustre aîné.
 

Sur le même sujet

Les + Lus