Loperhet. Elle refuse de vérifier le pass sanitaire, la directrice de la bibliothèque est mise à pied

Après son retour de vacances, la directrice de la bibliothèque municipale a refusé de procéder au contrôle du pass sanitaire des usagers de l'équipement culturel. Elle est suspendue jusqu'au 15 novembre. La vérification du pass pose les mêmes problèmes dans d'autres établissements de la région.
© PHOTOPQR/DNA/MAXPPP

Dans les établissements culturels accueillant du public, comme les cinémas, musées ou bibliothèques, le pass sanitaire est obligatoire. Les bibliothèques sont ainsi soumises à cette obligation, ce qui pose problème dans plusieurs structures en Bretagne.

A Loperhet, dans le Finistère par exemple, Caroline Couture, la directrice de la bibliothèque, a été mise à pied par son employeur, la commune, pour refus de procéder au contrôle du public.

A son retour de vacances, le 26 août, cette dernière a fait savoir à Nathalie Godet, la maire de Loperhet, qu’elle ne voulait pas effectuer les vérifications des pass sanitaires. Résultat : elle a été suspendue le 3 septembre et ce jusqu’au 15 novembre, date jusqu'à laquelle le pass est obligatoire. La maire regrette que la directrice ne lui ait pas donné cette information avant ce retour de vacances. Elle explique par ailleurs cette situation et met en avant une question d’équité entre tous les agents communaux à Loperhet, comme ailleurs.


"Accueillir tous les publics"

Pour l'employée suspendue jusqu'au 15 novembre, l’application du contrôle du pass sanitaire va à l’encontre du code des bibliothèques qui est d’accueillir "tous les publics et d’offrir à tous une égalité de traitement." Elle dit agir par conviction et que son métier n’est pas de vérifier les pass. Elle aurait voulu un aménagement de son temps de travail et la mise en place d'un click and collect. "Ça me fend le cœur de savoir que certains ne pourront plus venir à la bibliothèque faute de pass". 

La bibliothèque va pouvoir rouvrir ce mardi 14 septembre, car la maire a embauché un nouvel agent pour vérifier les pass sanitaires et tenir une permanence à la bibliothèque avec les bénévoles qui voudront participer. Or, tous les bénévoles ne reviendront pas, par solidarité avec la directrice. 


L'obligation du pass entraîne une baisse de fréquentation selon le syndicat Sud

A Brest, plusieurs bibliothécaires ont débrayé mercredi dernier. Ils sont soutenus par la syndicat Sud Collectivités territoriales qui demande, dans un communiqué, "un accès libre et sans condition aux services publics". Selon le syndicat, les médiathèques de Brest ont perdu 33% de leurs usagers : "Ainsi, nous sommes passés de 54.169 entrées en juillet 2019 à 35.950 entrées en juillet 2021".

Sud Collectivités territoriales constate une aggravation des inégalités sociales. Le syndicat appelle les agents de Brest à manifester leur mécontentement au cours d'un pique-nique, tous les mercredis de septembre. 

A Guingamp ou Lannion, les employés des médiathèques ont aussi manifesté ces derniers jours, pour les mêmes raisons. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture littérature livres vaccins - covid-19 santé société