"One ocean summit" : le sommet international dédié à l'océan prévu à Brest se précise.

Publié le
Écrit par Eric Pinault

"One ocean summit", c'est le nom du sommet international dédié à l'océan qui va être organisé à Brest. Jours de débats, d'ateliers prévus du 9 au 11février dans le cadre de la présidence française du Conseil de l'Union Européenne. Une présentation de l'événement a eu lieu ce vendredi 28 janvier depuis le quai d'Orsay à Paris. Alors, à quoi faut-il s'attendre ?

Il couvre plus de 70% de la surface de la terre, joue un rôle majeur dans la régulation du climat…mais l'océan souffre.

Comme l'a rappelé l'envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l'Océan, le "One Ocean Summit" se veut un sommet pour agir face aux menaces sur l'océan.

"Pas de planète en bonne santé sans océan en bonne santé", affirme Peter Thomson.

"Je suis grand-père et tout ceci compte beaucoup pour moi. 2022 est l'année durant laquelle nous pouvons interrompre ce déclin ".

Parmi les personnalités bretonnes présentes à la conférence de presse, Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jimmy Pahun, député de la 2ème circonscription du Morbihan, membre de la Commission Développement durable et aménagement du territoire.

Antidia Citorès, porte-parole et responsable de campagne de Surfrider, ou encore le navigateur François Gabart, étaient aussi invités à intervenir.

A Brest, il y aura des politiques, des ONG, des personnalités du monde maritime… et des scientifiques qui disent attendre beaucoup de ce sommet.

Trois jours d'échanges, sur l'économie bleue également avec des forums sur les navires à zéro émission ou l'industrie maritime.

Le 11 février, Emmanuel Macron recevra un nombre " restreint mais déterminé de chefs d'Etats et de gouvernement et de décideurs de la société civile", et devrait lancer plusieurs initiatives pour mieux protéger et gérer les océans.

Un contre-sommet

Tout le monde n'y croit pas et un contre-sommet est déjà prévu, organisé par des militants pour le climat qui dénoncent un événement de parade.