Réchauffement climatique: à Plougastel, les abribus se transforment en "cabanes à pouces" pour auto-stoppeurs

Plougastel-Daoulas transforme ses anciens abribus en "cabanes à pouces". Le but : mettre en relation conducteurs et auto-stoppeurs et créer du lien social pour les personnes isolées. Et lutter contre le réchauffement climatique.
C'est la semaine du réchauffement climatique sur le réseau des sites web des régions de France 3
C'est la semaine du réchauffement climatique sur le réseau des sites web des régions de France 3
Les abribus s'offrent une seconde jeunesse à Plougastel-Daoulas. Cette commune du Finistère a la particularité d'être composée de nombreux hameaux, éparpillés sur les 10 km de longueur de la presqu'île.

Pour faciliter le transport des habitants, une expérimentation est menée dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité : les abribus deviennent "cabanes à pouces", des repères à auto-stop.
 
Le principe est simple : les conducteurs souhaitant participer doivent s'inscrire au centre social. Ils obtiennent un macaron à coller sur leur véhicule. C'est lui qui sert de gage de qualité pour orienter les auto-stoppeurs.

Une initiative qui a pour effet de favoriser l'entraide entre piétons et conducteurs. C'est aussi un facteur de lien social : le service permet de "rencontrer des gens dans un autre contexte, participer à des activités, [...] garder du lien social" pour les personnes isolées, estime Rosine Huchet, présidente du centre social Astérie.

À ce jour, une cinquantaine d'automobilistes se sont inscrits. Le service, à mi-chemin entre l'auto-stop et le covoiturage, est aussi un bon coup de pouce pour l'environnement.

 
durée de la vidéo: 01 min 53
À Plougastel, les abribus se transforment en "cabanes à pouces" pour auto-stoppeurs ©France 3 Bretagne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie réchauffement climatique environnement société thalassa sorties et loisirs