Zenviron, une application brestoise pour découvrir le patrimoine caché

Jean-François Leroy, inventeur de l'application Zenviron.
Jean-François Leroy, inventeur de l'application Zenviron.

Les outils numériques pour développer le tourisme se multiplient et Zenviron en fait partie. L'application brestoise veut aider les collectivités à valoriser leur petit patrimoine. La commune de Milizac, au nord de Brest, est la première collectivité à signer un contrat avec la startup brestoise.

Par Arthur Conanec


Vous avez deux heures devant vous et cherchez une balade à proximité. Vous avez toujours voulu partager votre connaissance de l'histoire locale. Zenviron pourrait vous intéresser. L'application géocalise les points d'intérêts autour de vous et vous indique le chemin pour vous y rendre.

J'habite une petite commune, explique Jean-François Leroy, créateur de l'application. Seule l'église y est répertoriée et pourtant le patrimoine y est riche. C'est comme ça que l'application est née.

L'idée est donc de valoriser le petit patrimoine rural : fontaine, lavoir, calvaire. Une opportunité pour les communes de petite taille comme Milizac, dans le Finistère. Ces petites collectivités n'ont en effet pas les moyens, bien souvent, de se doter d'un office de tourisme ou d'une application propre. "Nous ne sommes pas une commune du littoral mais il y a quand même des choses à voir dans le bourg et dans ses alentours, seulement l'argent manque" explique Monique Le Gall. 

 

Une application pour découvrir le patrimoine local


Une application participative

La commune a donc signé un contrat d'un an pour tester l'application. "On va voir si cela fonctionne. C'est important de mettre en valeur le travail des associations, des employés communaux qui entretiennent ces lieux, à eux maintenant de s'approprier l'application."  Pour ce faire, il suffit de se rendre sur le point d'intérêt, prendre une photo et y accompagner une légende. "En indiquant des petites anecdotes, on fait vivre la mémoire locale", assure l'inventeur.  L'application pourrait même se décliner en breton et en anglais. 

 

Une application pour découvrir le patrimoine caché

La commune de Milizac en s'abonnant à l'application se dote d'un droit de médiation et pourra donc contrôler ou bien mettre en avant les points d'intérêt. Une solution innovante à moindre frais pour attirer des touristes supplémentaires.

 

Sur le même sujet

Les + Lus