Cyclisme : le Breton Valentin Madouas disputera le Tour de France, vingt ans après son père

Valentin Madouas sera au départ du Tour de France le 29 août. Le jeune Finistérien de l’équipe Groupama FDJ aura pour mission d’épauler Thibaut Pinot. Des grands débuts sur la Grande Boucle, 20 ans tout juste après la dernière participation de son père, Laurent Madouas.  
Valentin Madouas disputera son premier Tour de France
Valentin Madouas disputera son premier Tour de France © PhotoPQR - Maxppp - P. Delobelle
C’est l’une des jeunes pépites du cyclisme français. Le Finistérien Valentin Madouas aura le grand bonheur de disputer pour la première fois le Tour de France, qui partira de Nice le 29 août prochain. Il n’était jusqu’ici que présélectionné.

A 23 ans, Valentin Madouas a donc obtenu la confiance de Marc Madiot, le manager général de l'équipe Groupama FDJ.
 

 

"Bien sûr je m'y attendais un peu, mais tant qu'on n'a pas confirmation, on préfère ne pas trop y penser, confie le Brestois. Je suis vraiment content".
Valentin le concède, "il va y avoir du boulot". Et ça va commencer par un été très studieux. Après deux semaines de "récup" en Bretagne jusqu'au 15 juillet, le coureur partira en stage de reconnaissance dans les Alpes avec son équipe de Groupama-FDJ. Ensuite, quelques épreuves sont au programme : la route d'Occitanie, le Dauphiné, et les championnats de France, le 28 août, dans le Morbihan. 
 

"Mais si grâce à mon rôle d'équipier, je me retrouve dans une échappée, s'il y a une opportunité, pourquoi pas jouer une victoire d'étape?"

Valentin Madouas




Sur le Tour, son rôle sera bien sûr d'épauler Thibaut Pinot, candidat à la victoire au classement général, et David Gaudu, un autre Breton. "Mais si grâce à mon rôle d'équipier, je me retrouve dans une échappée, s'il y a une opportunité, pourquoi pas jouer une victoire d'étape?", pense Valentin, qui a déjà montrél'an denrier qu'il avait les armes pour une course de trois semaines. 


13e du Tour d'Italie l'an passé 


Le jeune Breton avait notamment fait ses preuves sur le Tour d'Italie 2019, où il s'était classé 13e du général. Aux côtés d'un autre Finistérien, David Gaudu, il aura pour mission d'épauler Thibaut Pinot sur la Grande Boucle. 
  

20 ans après son père 


Une sélection décrochée 20 ans tout juste après le dernier Tour de France de son père. C'était en l'an 2000. Sous les couleurs de Festina, Laurent Madouas avait cette année-là terminé 35e. 
 
Laurent Madouas avec l'équipe Festina en 1999
Laurent Madouas avec l'équipe Festina en 1999 © PASCAL PAVANI / AFP

Coureur professionnel de 1989 à 2001, Laurent Madouas, avait au total participé à 8 Grandes Boucles. Avec parmi les meilleurs souvenirs, une 12e place décrochée en 1995. Un an plus tard, en juillet 1996, toujours pendant le Tour, il devenait l'heureux papa du petit Valentin, né à Brest.  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport tour de france