• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Finistère : de nouvelles interdictions de récolte et de consommation de coquillages

© Flickr.com
© Flickr.com

Les résultats d'analyses parus ce jour ont conduit le préfet du Finistère à interdire la pêche et la consommation de tous les coquillage de la zone de la baie de Concarneau. D'autres secteurs sont déjà affectés.

Par Baptiste Galmiche

"Compte tenu des résultats parus ce jour des recherches de toxines effectuées par IFREMER sur les moules (réseau de surveillance phytoplanctonique), le Préfet du Finistère a décidé d’interdire la pêche récréative et professionnelle, le ramassage, le transport, la purification, l’expédition, la distribution, et la commercialisation de tous les coquillages provenant du secteur de la "Baie de Concarneau", annonce la préfecture dans un communiqué.

Une interdiction de pêche des coquilles saint-Jacques était déjà en vigueur dans les secteurs de la Rade de Brest et de la Baie de Douarnenez (en plus des pétoncles), en raison de la présence de toxines amnésiantes.

Il y a quelques jours, la préfecture avait déjà interdit la pêche dans le secteur de Concarneau en raison de toxines lipophiles.


Précautions

"Les personnes ayant consommé des coquillages provenant de ces zones et présentant des troubles digestifs (vomissements, diarrhées, nausées, etc.) et/ou des symptômes neurologiques (maux de tête persistants, désorientation et confusion) sont invitées à se rapprocher de leur médecin", avertit la préfecture.

Il est également rappelé que la cuisson ne détruit pas les toxines apportées par les phytoplanctons. "Même après cuisson, les coquillages restent impropres à la consommation", précise le préfet.

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus