Littoral du Finistère sud : la baignade interdite plusieurs heures suite à des eaux rouges orangées

Une bande d'eau de mer colorée orange à rouge sur la plage de Kerfany à Moëlan-sur-Mer (Finistère) / © France 3 Bretagne - M. Sicard-Cras
Une bande d'eau de mer colorée orange à rouge sur la plage de Kerfany à Moëlan-sur-Mer (Finistère) / © France 3 Bretagne - M. Sicard-Cras

Ce samedi 7 juillet sur une frange de 15 km, la mer a présenté une coloration rouge orangée sur les communes de Trégunc, Moëlan-sur-Mer et Clohars-Carnoët dans le Finistère sud. La mairie de Moëlan-sur-Mer a pris un arrêté interdisant la baignade.

Par Thierry Peigné


"C'est une bande d'eau orangée, voire rouge, qui se trouve en bord de plage. On en aperçoit aussi un peu plus loin au large", explique Laura qui se trouve plage de Kersidan à Trégunc. "Personne n'est venu demander aux baigneurs de sortir de l'eau alors qu'à Kerfany à Moëlan-sur-Mer où il y a le même phénomène selon une de mes amies sur place, les pompiers sont venus déconseiller fortement la baignade" précise Laura.
 
 

Baignade interdite à Moëlan-sur-Mer

Les pompiers de Moëlan-sur-Mer et de Clohars-Carnoët se sont rendus sur place dès 13h avec un spécialiste chimiste des pompiers selon le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS 29) du Finistère. Ils ont déconseillé aux baigneurs de se mettre à l'eau.
 
La baignade a été interdite un moment suite à la présence de cette bande d'eau de mer colorée orange à rouge sur la plage de Kerfany à Moëlan-sur-Mer (Finistère) / © France 3 Bretagne - M. Sicard-Cras
La baignade a été interdite un moment suite à la présence de cette bande d'eau de mer colorée orange à rouge sur la plage de Kerfany à Moëlan-sur-Mer (Finistère) / © France 3 Bretagne - M. Sicard-Cras

Plus tard dans l'après-midi, le maire de Moëlan-sur-Mer a pris un arrêté pour interdire la baignade par mesure de précaution sur les plages de Trénez et de Kerfany. 

Vers 17h30, le poste de secours de la plage de Kerfany nous a signifié que l'interdiction de se baigner avait été levée, les premières analyses laissant penser que la coloration particulière de l'eau était dû à un phytoplancton.


Phénomène similaire il y a un mois

Un phénomène d'eaux colorées orange à rouge avait déjà été observé il y a un mois du côté de Quiberon. La baignade avait été interdite sur les communes de Quiberon et Saint-Pierre-de-Quiberon.

Après analyse de l'eau réalisée par le Laboratoire Environnement Ressource Morbihan-Pays de Loire (LER/MPL), il s'est avéré la présence d’une espèce de phytoplancton Noctiluca scintillans observée dans les échantillons d'eaux prélevés. 

C'est cette espèce qui est responsable de la coloration de l'eau. Elle ne présente pour autant pas de toxicité pour les baigneurs et les consommateurs de coquillages. Le développement de ce phytoplancton avait été relié aux conditions hydroclimatiques du moment, à savoir "des vents faibles et un réchauffement des eaux favorisant la stratification des eaux côtières".

Ce samedi après-midi, premier jour des vacances scolaires, la température avoisine les 27° dans le secteur touchée.

Sur le même sujet

Un procès pour essayer d'éclairer la mort de Clément Méric

Les + Lus