La foire aux moutons d'Ouessant, une vieille tradition

© F. Malesieux
© F. Malesieux

Chaque année, Ouessant reste fidèle à la tradition, en organisant sa foire aux moutons. Après avoir passé quelques mois à pâturer en toute liberté, les bêtes vont retrouver leurs propriétaires. Et pour cela, il faut les regrouper. 

Par Florence Malésieux

Les Ouessantins restent fidèles à leurs traditions, comme à la fameuse foire aux moutons, qui s'est tenue hier mercredi sur l'île. Les moutons ont toujours fait partie du paysage, même si leur nombre est en déclin. Les propriétaires étaient présents pour récupérer leurs bêtes. Un rituel important, qui rythme la vie insulaire.

Dans le passé et pour les identifier, les agneaux étaient tous marqués par une entaille spécifique à l’oreille. Cette année, 100 moutons ont été récupérés sur la partie nord de l'île (regroupées, après le rabattage à l'enclos de Lampaul), 80 moutons sur la partie sud, à Porsgwenn.

Youtube_Foire aux moutons de Ouessant février 2017
Un reportage de F. Malésieux, J. Le Bot, E. Kermarrec, O. Mélinand / avec Mickaël Grunweiser, rabatteur au sud de l'île - Jean-Louis Thirion, Ancien rabatteur au sud de l'île, Jeannine Boloré, propriétaire de brebis

La plus petite race ovine française

À l’origine, le véritable mouton d’Ouessant est un petit mouton noir disparu au début du XXe siècle suite à l’arrivée de moutons continentaux. Variété insulaire et archaïsante du mouton des Landes de Bretagne, sa rusticité s’adaptait bien aux conditions locales. Sa présence sur l'île remonterait à 1750.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus