Kerlouan : malgré le bel élan de solidarité pour remettre à l'eau un baleineau, l'animal s'est à nouveau échoué

Un baleineau a été retrouvé échoué mais vivant à Kerlouan le 30 décembre 2019 / © DR
Un baleineau a été retrouvé échoué mais vivant à Kerlouan le 30 décembre 2019 / © DR

Un baleineau s'est échoué vivant à Kerlouan le 30 décembre. Une mobilisation a permis de le maintenir dans l'eau pendant la journée, pour pouvoir le remettre à la pleine mer le soir. Ce mardi, l'animal se retrouve à nouveau immobilisé dans la baie de Trésseny. Ses chances de survie s'amoindrissent. 

Par E.C


"Je courais le long du sentier côtier. À un moment, j'ai vu une grosse masse. J'ai vu que c'était une baleine. Au début, je pensais qu'elle était morte. Je me suis approché et j'ai vu que la queue bougeait. La baleine respirait dans une petite flaque, posée sur le sable. J'ai appelé plusieurs services : Océanopolis, la SNSM puis la mairie." Ronan raconte la découverte de cet animal échoué mais en vie ce lundi 30 décembre au matin.

Les services techniques de la mairie finissent par arriver. Le plus important ? Maintenir la baleine dans l'eau. "On l'a arrosé, on lui a construit une petite piscine. Il fallait faire attention qu'elle ne s'étouffe pas sous son propre poids", souligne Ronan. 
 

Les équipes d'Océanopolis donnent leurs consignes par téléphone, avant de dépêcher plusieurs personnes sur place.  

C'était émouvant ce mouvement collectif, de solidarité, dans le froid, dans l'eau et en pleine nuit un 30 décembre. Tout le monde était content d'être là et de le voir partir. (Ronan)

Attendre la marée mais ne pas traîner 


Pour diriger le baleineau vers la mer, une tranchée a été creusée. Puis Ronan, et d'autres l'ont accompagné. Joël était lui aussi présent. Il n'a pas dormi de la nuit, après avoir vécu ce moment. "Au départ il avait la tête dans le mauvais sens, il a fallu le retourner, en direction du front de la baie, c'était ça le plus compliqué car il était lourd. On était une dizaine. Quand il a eu plus de profondeur, il s'est reposé un peu. On a senti qu'il avait pris confiance en nous. Il était plus calme et on a pu le pousser tranquillement. On l'a poussé pendant presqu'un kilomètre. Il a repris son énergie au fur et à mesure. On l'a vu partir vers le bout de la baie, vers la sortie." 
 


À nouveau échoué sur Guisseny


Ce mardi matin, l'animal a de nouveau été retrouvé échoué, et vivant dans la baie de Trésseny. Des équipes de la SNSM et la DDTM sont actuellement mobilisées. Selon Raphaël Rapin, maire de Guisseny et Océanopolis, il ne devrait pas survivre car il n'a plus de mère et il est déjà fragilisé. "On va éviter les badauds, pour ne pas le stresser."  Un périmètre de sécurité est mis en place. 

Christine Dumas, responsable du service des mammifères marins à Océanopolis explique : "À cet âge-là, ils sont toujours avec leur mère. Il fait entre 6 et 7 mètres mais il est maigre ce qui indique qu'il a été séparé d'elle depuis longtemps."

Elle salue l'action des services techniques de Kerlouan. "Tout a été très bien fait. Les choses ont été bien menées pour le renflouage. La commune de Kerlouan a été formidable." 


 

Sur le même sujet

Les + Lus