Cyberattaque. La ville de Morlaix victime d'un rançongiciel. "On avait pourtant un certain niveau de sécurité."

Les attaques informatiques des collectivités bretonnes se multiplient. C'est au tour de la ville de Morlaix d'être touchée par un rançongiciel. La commune avait mis en place de nombreuses procédures de sécurité pour se protéger. La grande majorité des services fonctionnent malgré tout.

"Malheureusement, ce n'est pas une surprise..." Le maire de Morlaix s'y attendait. Malgré des investissements et la mise en place de procédures de sécurité dans la commune et l'agglomération, une attaque informatique a eu lieu ce jeudi matin.Trois semaines à peine après la cyberattaque contre la maire de Betton (35).

"Ce matin, au moment de relancer les serveurs, nous avons constaté l'attaque informatique, développe Jean-Paul Vermot, le maire de Morlaix. Nous avons immédiatement appelé l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI)." Une plainte a été déposée et le maire attend les différentes remontées des agents pour mettre en place "les actions adéquates".

Des hackeurs plutôt doués

"On avait pourtant un certain niveau de sécurité", s'étonne l'édile. Ce qui laisse supposer un bon niveau des hackeurs ayant attaqué la mairie. Selon une autre source, il pourrait s’agir d'un rançongiciel. Les hackeurs demanderaient une somme d'argent contre le rétablissement de la situation.

À lire : Cyberattaque contre des mairies : un phénomène lourd de conséquences pour les collectivités

Heureusement pour la mairie, un back-up de sécurité avait eu lieu la veille. "Il n'y a donc pas de perte de données informatiques." Si deux serveurs de la mairie sont à l'arrêt, un troisième est toujours opérationnel. La majorité des téléservices de la mairie étaient donc toujours accessibles en ligne.

La bonne vieille méthode du papier crayon

Seule une partie des démarches en ligne est à l'arrêt. Notamment pour les titres sécurisés comme les passeports ou les cartes d'identité. "Je tiens à remercier les différents agents de la commune pour leur réactivité et leur adaptation. On a remis en place la bonne vieille méthode du papier et du crayon avant de pouvoir remettre toutes les données dans la machine !"

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité