• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Garlan : 7 moutons morts à la suite d'une attaque de chiens

C'est de bonne heure ce lundi que les éleveurs ont découvert leurs moutons tués par des chiens / © DR
C'est de bonne heure ce lundi que les éleveurs ont découvert leurs moutons tués par des chiens / © DR

Ce lundi 24 décembre au matin, une éleveuse d'ovins à Garlan près de Morlaix a découvert un vrai massacre dans son enclos à moutons. Ses bêtes ont été victimes d'une attaque de chiens. Au total, 7 brebis ont été tuées ou euthanasiées.

Par Thierry Peigné

"Du sang et des poils partout. C'était un vrai carnage. On est encore sous le choc" explique Olivier Corbel, le mari de Viviane, à la tête de l'exploitation.

Ce couple d'éleveurs de bovins et d'ovins a eu ce lundi matin la mauvaise surprise de s'apercevoir que leurs 13 moutons, des brebis pleines, "qui allaient mettre bas dans 15 jours, un mois maximum" , des agneaux et un mâle, avaient été la proie de chiens. "Deux à priori" précise l'éleveur, "on a trouvé deux types de traces de pattes différentes cet après-midi"

Et le bilan est lourd pour ce couple qui a son exploitation au lieu-dit Kerroyal, au Bois de La Roche.

Sur les 13 bêtes qui se trouvaient dans l'enclos, toutes ont été attaquées, éventrées pour certaines. 5 ont été retrouvées mortes et 2 ont dues être euthanasiées par le vétérinaire. Les autres ont été soignées aux antibiotiques et rapatriées dans la bergerie. 
Certaines brebis ont été éventrées / © DR
Certaines brebis ont été éventrées / © DR


De "grands chiens"

Pour le vétérinaire et les gendarmes qui se sont déplacés sur place, les traces de morsures sont sans aucun doute l'oeuvre de chiens. Selon les éleveurs, les chiens seraient passés à l'acte dimanche soir. Même s'ils n'ont rien entendu, leur voisin a lui perçu des aboiements vers 20h30. L'enclos faisant 90 cm de haut avec des barbelés en haut et en bas, l'hypothèse de grands chiens est la plus probable.
 

Une attaque il y a 8 mois

Les moutons de ces éleveurs ont déjà été victime d'une attaque similaire, dans ce même champ, il y a 8 mois. Deux brebis qui se trouvaient alors dans l'enclos avaient été éventrées.

Le couple déposera plainte d'ici la fin de la semaine. Ils cherchent également à en savoir plus sur les chiens agresseurs. En effet, les assurances ne sont déclenchées que si les propriétaires des animaux sont identifiés. La Mairie de Garlan a été informée de l'attaque. Elle reste à l’écoute de tout témoignage qui pourrait faire avancer le dossier. 
 

Sur le même sujet

Spectacle d'illumination de l'hôtel de ville à Rennes

Les + Lus