• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Homicide sur l'aire des gens du voyage près de Morlaix : deux frères mis en examen pour assassinat

Illustration / © AFP - D. Charlet
Illustration / © AFP - D. Charlet

Un mineur de 17 ans, toujours hospitalisé, et son frère majeur ont été mis en examen pour assassinat ce mardi 9 avril. Ils sont soupçonnés d'être à l'origine de la mort d'un homme de 37 ans à Ploujean, près de Morlaix.

Par Thierry Peigné


Ce mardi 9 avril a connu une réelle avancée dans l'enquête sur la mort d'un homme de 37 ans sur l’aire d’accueil des gens du voyage de Morlaix. Deux jeunes hommes, dont un mineur de 17 ans ont été mis en examen pour "assassinat et violences avec arme".

Selon Jean-Philippe Recappé, procureur de la république de Brest, les hommes mis en examen sont deux frères. L'un est mineur, âgé de 17 ans, l'autre est majeur. Le mineur est toujours à l'hôpital de la Cavale Blanche mais sous le régime de la détention, donc sous surveillance policière. Il a été blessé par balle lors des violences du jeudi 4 avril au soir sur l'aire des gens du voyage de Ploujean. Un homme de 37 ans était décédé dans la rixe. Son frère aîné s’est livré ce mardi à la police. Déféré au parquet de Brest, il a été présenté à un juge d'instruction et placé en détention dans la soirée.

Selon le Télégramme, quelques heures après le drame, leur père, un quadragénaire originaire d’Allonnes (Maine-et-Loire), s’était rendu à la gendarmerie de Carhaix, s’accusant du coup de feu mortel. Il s'était par la suite rétractéen garde à vue dans les bureaux de la police judiciaire de Brest. Il a été mis en examen pour complicité d’assassinat et écroué à la prison de Nantes.
 

Une expédition punitive

"Le qualificatif d'assassinat a été retenu car au stade actuel de l'enquête la préméditation est avérée" explique le procureur de la république. "Ils sont partis armés de Chateaulin avec l'intention de passer à l'acte" précise-t-il.

A l'origine du conflit, il semblerait qu'il y ait un litige concernant la garde de deux enfants en bas âge. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphanie, à propos du mouvement des Gilets jaunes

Les + Lus

Les + Partagés