Trafic de stupéfiants : 3,7 kg d'héroïne saisis par les gendarmes de Plourin-les-Morlaix

Publié le Mis à jour le

Sept interpellations ont été effectuées le 24 mars dans le secteur de Saint-Jean-du-Doigt dans le Finistère par la compagnie de gendarmerie de Plourin-les-Morlaix dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants. Les gendarmes ont mis la main sur 3,76 kg d'héroïne.

Dans le cadre d’une enquête sur commission rogatoire relative à un trafic de stupéfiants, une opération d’interpellations et de perquisitions a été réalisée par les
enquêteurs de la compagnie de Plourin-les-Morlaix.

Cinq individus suspects repérés

Mi-février, des riverains soulignent à la gendarmerie la présence suspecte en plein hiver de cinq individus dans un gîte à Saint-Jean-du-Doig. Une fois les vérifications d'identités effectuées, il s'avère que ces cinq suspects, originaires de la région de Rouen en Normandie, sont des récidivistes connus pour des faits de délinquance ou de trafic de stupéfiants.

Près de 4 kg d'héroïne

Lors de leur interpellation, 3,765 kg d’héroïne, 148 g de cocaïne, 3 véhicules et 12 téléphones portables sont saisis par les gendarmes. Deux de leurs clients sont également interpellés puis remis en liberté. Les cinq prévenus ont été mis en examen et incarcérés. Ils encourent des peines de prison de 10 ans d'emprisonnement (20 ans pour les récidivistes) et une peine pouvant aller jusqu'à 7,5 millions d'euros.

Efficacité du maillage de la gendarmerie

Lors d'une conférence de presse, le procureur de la République de Brest, Eric Mathais, a tenu à souligner l'efficacité du maillage réalisé par les gendarmeries dans le Finistère et des efforts portés par les forces de l'ordre dans la lutte contre les trafics de stupéfiants.
durée de la vidéo: 00 min 59
Le procureur de Brest sur le démentellement d'un trafic de stupéfiants