Plouhinec (29) : le lycée pro ferme, des interrogations sur la filière Charpente maritime

Les étudiants en charpente maritime à l'oeuvre sur un "Loctudy" / © Lycée professionnel Jean-Moulin
Les étudiants en charpente maritime à l'oeuvre sur un "Loctudy" / © Lycée professionnel Jean-Moulin

Le lycée Jean-Moulin est spécialisé en menuiserie. Il fermera certainement ses portes à la rentrée prochaine, si l'Education Nationale et le préfet valident la décision du conseil régional, prise ce jeudi. Les formations seront transférées, mais du côté du syndicat enseignant, des doutes subsistent.

Par Cathy Dogon

La décision a été prise ce jeudi 14 décembre par le Conseil régional. Le lycée professionnel Jean-Moulin de Plouhinec (29) dans le Cap Sizun fermera ses portes à la fin de l'année scolaire. Le lycée Pierre-Guéguin de Concarneau récupèrera les effectifs. Une partie des formations pourrait aussi être transférée vers le lycée des métiers du Bâtiment de Pleyben.

Trois formations initiales y sont dispensées (menuisier technicien, agenceur, charpentier marin).

► La réaction d'Isabelle Le Bal, élue Modem.


Les élus bretons ont voté à 57 pours, 24 contres et 2 blancs, malgré une mobilisation ces dernières semaines. Prochaine étape : les instances du conseil académique de l'Éducation nationale et du préfet pour confirmer la fermeture. Reste-t-il de l'espoir ? 



 La FSU commentait dans un communiqué : 

[En 2017,] le recrutement s'est bien passé avec 11 élèves sur 12 en seconde TMA, 10 élèves sur 12 en Menuiserie et 11 élèves 12 en Charpente Maritime.

Les enseignants ont été prévenus de ces discussions mi-novembre. Le lycée comptait 47 jeunes pour 2017/2018, d'après Le Télégramme. L'année prochaine, ça aurait été une trentaine. Le CAP Charpente marine, ouvert en septembre 2014 n'était pas parvenu à séduire les étudiants. Pour sa première rentrée, la promotion ne comptait que 6 élèves. Pourtant la profession est demandeuse de main-d'oeuvre.

► Notre reportage en​ 2014 


Le lycée de Concarneau sera-t-il prêt ? Des travaux sont à prévoir pour la migration de cette formation. N'importe quel établissement ne s'improvise pas chantier naval. La région se veut rasurante et dit mettre en place les installations.

Les travaux en atelier dispensés dans cette filière nécessitent la construction d'un tout nouveau bâti qui ne pourra pas être effectuée pour septembre prochain.


La FSU dans un communiqué.
 

Un "renno-centrisme" ? 


Le syndicat continue : "selon toute vraisemblance il n'y aura donc aucune formation de charpente maritime dispensée en Finistère lors de l'année scolaire 2018-2019. Les expériences passées au niveau national de filières n'ayant pas accueilli d'apprenants pendant une année scolaire montrent toutes que ces filières ont rapidement fermé par la suite." 

Du côté du Cap Sizun, la population doute. La FSU rapporte une inquiétude sur la par disparition du savoir-faire naval ainsir que par la désertification des établissements scolaires au profit des plus grandes villes. 

Sur le même sujet

Exercice Orsec Saint-Malo

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés