ANIMAUX. Enterrement, incinération... Que faire suite à la mort d'un animal de compagnie ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Deunf .

Votre chien ou votre chat vous a tenu compagnie pendant de nombreuses années. Mais voilà, le jour tant redouté arrive. A sa mort, outre le chagrin à surmonter, que faire ? Que dit la loi ? On vous répond.

Les animaux de compagnie nous accompagnent durant de nombreuses années. On y pense sans vouloir trop s'y attarder, mais ces petites bêtes nous quittent un jour. Alors lorsque votre animal de compagnie vient de mourir, quelles possibilités s'offrent à vous ? L'enterrer, l'incinérer. On vous explique.  

  • Que dit la loi ?

C'est l'article 98 du règlement sanitaire départemental qui fixe les règles. Dans les 4 départements bretons, "il est interdit de déposer les cadavres d'animaux sur la voie publique ou dans les ordures ménagères, ainsi que de les jeter dans les mares, rivières, abreuvoirs, gouffres et bétoires, ou de les enfouir d'une façon générale à moins de 35 m des habitations, des puits, des sources et dans les périmètres de protection des sources et des ouvrages de captage et d'adduction des eaux d'alimentation prévus dans la réglementation des eaux potables. Leur destruction est assurée conformément aux prescriptions du code rural et du code de l’environnement."  

Jeter la dépouille de son animal dans une poubelle, un égout ou tout autre lieu est interdit et peut être puni d'une amende de 3 750 €.

  • Enterrer son animal

Vous pouvez enterrer un animal sur votre terrain uniquement s'il pesait moins de 40 kg. Il faut bien sûr être propriétaire du terrain sur lequel vous voulez enfouir sa dépouille. Le trou doit être creusé à au moins 35 mètres des habitations et des points d'eau. Il est conseillé de déposer le cadavre à au moins un mètre de profondeur, de le recouvrir de chaux et de ne pas utiliser de sac plastique.  

Vous pouvez aussi le faire enterrer dans un cimetière pour animaux. En Bretagne, il en existe un en Ille-et-Vilaine à Servon-sur-Vilaine et un autre dans le Finistère

Les tarifs varient selon le poids de l'animal et la durée de la concession. Là encore, seuls les cadavres de moins de 40 kg sont acceptés.    

  • La crémation

La crémation de votre animal de compagnie peut se faire en le confiant à un vétérinaire ou en se rendant directement dans un crématorium pour animaux.

Des entreprises spécialisées existent sur tout le territoire français. Certaines possèdent des antennes en Bretagne, notamment à Josselin dans le Morbihan. Le prix varie de 77€ pour un chien incinéré avec d'autres animaux (dans ce cas, impossible de récupérer les cendres) à 328€ pour une crémation privée, à laquelle le maître assiste. Ce service permet de repartir avec les cendres de l'animal dans une urne.  

A noter que la loi exige de déclarer le décès au fichier national d'identification des carnivores domestiques s'il s'agissait d'un chien, d'un chat ou d'un furet.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité