Douarnenez : saisie de 20 tonnes de thon germon non déclarées par deux navires irlandais

Une partie des 22 tonnes de thon germon non déclarées saisies sur le port de Douarnenez / © DIRM NAMO
Une partie des 22 tonnes de thon germon non déclarées saisies sur le port de Douarnenez / © DIRM NAMO

En coopération avec les autorités irlandaises, des opérations de contrôle des activités de pêche du thon germon (thon blanc) ont permis de saisir 20 tonnes de poisson non déclarées sur deux bateaux irlandais à Douarnenez.

Par Thierry Peigné


Organisés par la Direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche Ouest (DIRM NAMO) et sa cellule d'enquêtes, des contrôles de bateaux irlandais se sont déroulés du samedi 24 au lundi 26 août dernier. Participait également à l'opération la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) du Finistère et son unité de contrôle basée à Douarnenez.

Un inspecteur des pêches irlandais avait fait le déplacement, invité dans le cadre d'une coopération à l'échelle européenne.
 

Deux bateaux "dans le collimateur"

Alors que la cargaison de deux bateaux a été contrôlée le samedi 24 et le dimanche 25, sans qu'il y ait de verbalisation, ce sont les deux bateaux suivants, déchargés le lundi 26, qui ont fait l’objet d’un procès-verbal. Ces deux navires irlandais, "dans le collimateur" des autorités, avaient déjà été condamnés pour des faits de sous déclaration de cargaison.

Les capitaines de ces deux navires, d'une longueur de 33 mètres chacun, ont été verbalisés pour des infractions liées à leurs obligations déclaratives. Ils avaient sous évalué la quantité de thon germon dans leur journal de pêche électronique de plus de 20 tonnes, soit un 1/6 ème environ de leur cargaison.

Cette opération avait pour objectif de lutter contre les activités illégales de pêche et de commercialisation de thon germon. L'espèce est soumise à des quotas de pêche européens, dans le cadre d’une pêche durable et responsable. Chaque année, 2 600 tonnes de thon germon sont débarqués par des navires irlandais de juillet à août dans le port de Dournenez.

Par ailleurs, près de 190 kilogrammes d'espadon (2 prises) ont également été trouvés à bord sans que ces produits ne fassent l'objet d'une déclaration de captures préalable.
 

Des suites pénales

Les capitaines des bateaux verbalisés seront poursuivis devant les tribunaux. Il y aura des suites pénales en France. Ces capitaines de navires encourent jusqu'à 22 500  € d'amende et leurs armateurs jusqu'à 120 000 €. Ils pourront également faire l’objet de sanctions administratives prononcées par les autorités irlandaises.

La coopération avec les autorités irlandaises se prolongera au mois d’octobre par la participation d’inspecteurs français à des contrôles réalisés en Irlande, précise le communiqué de la Direction interrégionale de la mer Nord Atlantique-Manche Ouest.
 

L'entrepreneuriat féminin en chiffres

Les femmes représentent 27,3% des dirigeants d'entreprise en France 

Les femmes dirigeantes d'entreprise emploient en moyenne 13 personnes de moins que leurs homologues masculins

Le chiffre d'affaires moyen des entreprises dirigées par des femmes est inférieur d'un tiers à celui dégagé par les entreprises de leurs homologues masculins (chiffre d'affaires moyen de 5,9 millions d'euros pour les femmes dirigeantes contre 9,2 millions pour les hommes)

(source : Infogreffe 2018)

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus