Vidéo. " Dan Ar Braz, la Bretagne en héritage ". Les trois bonnes raisons de voir le film sur france.tv

C’est l’histoire d'un gamin de Quimper qui n’a pas voulu apprendre l’hôtellerie parce qu’il avait compris très tôt qu’il était fait pour jouer de la guitare. " Dan Ar Braz, la Bretagne en héritage " un film palpitant à voir sur France.tv et sur notre antenne.

"Dan Ar Braz : la Bretagne en héritage", un film de Thierry Bourcy et Philippe Gallouedec • © Aligal Production
"Dan Ar Braz : la Bretagne en héritage", un film de Thierry Bourcy et Philippe Gallouedec • © Aligal Production

Dans le cadre des documentaires proposés sur la case " La France en Vrai ", France 3 Bretagne propose " Dan Ar Braz, la Bretagne en héritage" ce lundi 5 avril à partir de 22h55. La plateforme France.Tv vous propose de le visonner pendant un mois. Voici les trois bonnes raisons de voir ou revoir ce film. 

 

1. Dan Ar Braz porte haut les couleurs de la culture bretonne.

Alors que Dan Ar Braz va fêter ses 50 ans de musique, ce film lui rend hommage et retrace la polyvalence de sa musique, son engagement fort au service de la culture celtique, culminant avec l’immense succès de « L’héritage des Celtes » et, tout simplement, son talent. C'est aussi, forcément, un voyage. 

Avec ce film, les rélaisateurs Thierry Bourcy et Philippe Gallouedec n'ont pas voulu seulement filmer de la musique, mais cerner un homme au plus près de ses émotions et de sa créativité. Même s’il se livre peu.

Les réalisateurs racontent la révélation de Dan Ar Braz pour la musique : " En plein milieu d'un repas, un monsieur est arrivé au bout de la salle. Il s'est installé. Il avait un tube en bois sur lequel il a mis une harpe. Il commence à jouer. C'est comme si Paul Simon et Bob Dylan étaient arriver dans la pièce. Ce qu'il jouait était d'une beauté... C'était encore mieux qu'une guitare."

Le film à redécouvrir

 

2. Dan Ar Braz, un musicien breton d'exception à la croisée des genres musicaux 

En 1972, « Poplinn » était le tube du moment. Comme son nom l’indique, croise avec bonheur les sons de la pop music et les harmonies celtiques, avec ces riffs de guitare électrique. Le nom de Dan Ar Braz était sur les affiches et les pochettes de disques.

En revanche, bien peu d’entre ceux qui assistaient à ce concert connaissaient la richesse et la diversité de l’itinéraire musical de ce musicien d’exception qui, au croisement du rock, de la country, de la pop et de la musique celtique, ouvrait une voie qu’il n’a cessé, depuis, d’explorer.

La richesse de la discographie de Dan Ar Braz offre un choix permettant presque de raconter sa vie en musique, à travers ses différentes époques, depuis le rock quimpérois jusqu’à son duo avec Clarisse Lavanant dans «Harmonies», en passant par le mythique concert de Stivell à L’Olympia et, bien sûr, « L’héritage des Celtes ».

 

3. Dan Ar Braz, un quimperois discret raconté par les autres 

Dan Ar Braz, avec tout son talent et toute sa dérision souvent tournée contre lui-même, demeure un personnage discret, plus empressé de parler de la musique, de la Bretagne ou de ses compagnons de route que de lui.

Même si l'homme est plein d'humour (noir souvent parce qu'idées noires), il gagne à être raconté par d'autres, musiciens ou non, artistes ou non. Chacun apprécie son Dan ar Braz qu'il construit à sa façon.

Des regards croisés qui tous sont imprégnés de la Bretagne, fil conducteur du film et de l’itinéraire du musicien, depuis son sud Finistère natal jusqu’au nord Finistère où résident ses complices, Lavanant et Philippe Guével, avec un crochet en Morbihan pour y croiser Stivell. 
 

"Dan Ar Braz : la Bretagne en héritage"
Un film de Thierry Bourcy et Philippe Gallouedec
Diffusion le lundi 5 avril à 22h55, sur France 3 Bretagne 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la france en vrai à l'antenne vos rendez-vous musique culture