François Gabart, toujours plus déterminé à l'approche de nouveaux challenges

François Gabart sur son maxi-trimaran Macif / © S. Izad
François Gabart sur son maxi-trimaran Macif / © S. Izad

Depuis sa mise à l'eau en été 2015, François Gabart et son trimaran Macif ont remporté toutes les courses auxquelles ils ont participé. De nouvelles échéances approchent comme cette course contre un paquebot, le tour du monde en solitaire... Le navigateur affiche sa motivation. 

Par Emilie Colin

Les succès s'accumulent pour François Gabart et les défis aussi. Le navigateur vient de s'offrir l'Armen Race (265 milles en 18 h 21' 22''), après un duel serré contre Thomas Coville. À peine le temps de remettre le pied sur terre qu'il doit déjà penser aux prochaines aventures, et elles sont nombreuses. 

Le maxi-trimaran Macif de François Gabart / © S. Izad
Le maxi-trimaran Macif de François Gabart / © S. Izad

Le 25 juin, avec Pascal Bidégorry, Guillaume Combescure, Antoine Gautier, Benoît Marie et Yann Riou, il prendra le départ d'une course un peu spéciale "The bridge", à Saint-Nazaire. Quatre trimarans ultimes se mesureront au paquebot Queen Mary 2, direction New-York. Cette course se veut avant tout symbolique. Les multicoques auront une semaine pour traverser l'Atlantique et arriver le 2 juillet à New York, tandis que le Queen Mary 2 fera escale à Southampton le lendemain de son départ de Saint-Nazaire. Lors de la semaine du Golfe, Francis Joyon lui aussi participant, confiait son regard sur cette aventure. Qui va gagner ? La voile ou le moteur ?

Pour François Gabart, il faudra ensuite se concentrer sur le tour du monde en solitaire, avant le grand tour du monde en régate en solo et en multi qui partira de Brest en 2019.

Un moment à 25 noeuds avec un François Gabart plus determiné que jamais

Pour continuer ses performances, le bateau du skipper a subi quelques améliorations. 



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus