Circonscription de Vitré (5ème d'Ille-et-Vilaine) : la fondatrice d'En Marche quitte le mouvement

Christine Cloarec (La République en Marche) et Isabelle Le Callennec (Les Républicains)
Christine Cloarec (La République en Marche) et Isabelle Le Callennec (Les Républicains)

Il y aurait-il du rififi dans les rangs de la République En Marche du côté de Vitré dans cet entre-deux tours des législatives ? La fondatrice du comité local d'En Marche a décidé d'apporter son soutien à Isabelle Le Callennec (LR). Un règlement de compte explique la responsable départementale.

Par Thierry Peigné

C'est par le biais d'un post Facebook que Magali Neveu, la co-fondatrice du comité En Marche! de Vitré a annoncé quitter le mouvement. Elle y explique qu'après avoir "investi du temps, de l'argent, mis nos métiers, notre famille et nos amis entre parenthèses" elle quitte le mouvement avec son conjoint pour mettre fin à cette "extraordinaire aventure". Elle y explique apporter son soutien à la candidate Les Républicains Isabelle Le Callenec, la députée sortante, "présentant un excellent bilan pour la circonscription" selon elle et étant "macron compatible" selon ses termes.

Cette décision qui intervient dans la campagne d'entre-deux tours peut étonner plus d'un électeur de cette 5ème circonscription d'Ille-et-Vilaine. Dimanche 11 juin, la candidate de La République En Marche, Christine Cloarec, est arrivé en tête du premier tour avec 40,6% des voix devant Isabelle le Callennec avec 29,7%.

Choix politique ou simple "règlement de compte"? 


Magali Neveu justifie son choix de quitter le mouvement déçue "comme beaucoup de "vrais marcheurs" du constat avéré que l'esprit du mouvement soit sali et détourné pour l'intérêt personnel de certains candidats opportunistes, illégitimes".

Du côté de La République En Marche, ce n'est pas le même son de cloche et on ne s'étonne qu'à moitié de cette décision. Que ce soit pour Christine Cloarec, la candidate LREM ou Carole Gandon, la responsable départementale du mouvement, il ne peut s'agir que d'une décision de dépit, d'amertume, initiée par le fait que "Magali Neveu ne digère toujours pas le fait que LREM n'a pas retenu sa candidature pour les législatives et lui a préféré une autre candidate".

La responsable départementale explique que le soutien de Magali Neveu à Isabelle Le Callennec n'engage qu'elle et que la section départementale LREM a lancé une procédure d'exclusion auprès des instances nationales du mouvement, considérant qu'elle avait "franchi la ligne rouge avec ce règlement de compte".


Mi-mai, après l'officialisation des candidats LREM, Magali Neveu s’était déjà opposé à la candidature de Christine Cloarec, lui demandant de démissionner.

De son côté, alors qu'elle est en ballotage défavrable, Isabelle Le Callennec a tenu à souligner qu'elle "observe qu'entre les deux tours, ceux qui la soutiennent, sont ceux qui la connaissent et qui savent qu'elle est capable de dépasser les clivages politiques pour faire les bons choix pour la société."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

80km/h sur le réseau secondaire ?

Près de chez vous

Les + Lus