• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La statue de Marcel, un verre à la main a été installée sur sa tombe

Marcel, sa statue et son sculpteur / © Philippe André
Marcel, sa statue et son sculpteur / © Philippe André

Marcel est un gai luron. Il aime rire. Il aime aussi provoquer... un peu... A 78 ans, il a commandé son monument funéraire à un sculpteur de Fougères. La statue a été installée hier dans un cimetière de la Manche.

Par S.Salliou

C'est l'histoire de Marcel, un habitant de Petit Celland, dans la Manche. Il a 78 ans. La mort, il y pense parfois. Ce bon vivant, un brin provocateur veut laisser une image souriante de lui. Et surtout, il ne veut pas avoir un monument funéraire comme les autres.

En juin 2015, il rencontre le sculpteur de Fougères Philippe André, à la fête du granit à Saint-Michel-de-Montjoie (Manche). Philippe André est en train de tailler du granit. "Moi aussi, je ferais bien ma goule!" lance Marcel. Il lui demande de lui envoyer un devis.

Une blague?


Philippe André pense à une blague et ne donne pas suite. Quinze jours plus tard, Marcel réapparait. Il attend son devis. Le tailleur de pierre de Fougères comprend que c'est du sérieux. "Tant qu'à faire, t'as qu'à faire tout le bonhomme", lui dit Marcel.
Ce ne sera donc pas un buste, mais une sculpture de Marcel en pied.

Marcel a posé plusieurs fois


Le joyeux septuagénaire fait le déplacement du Petit Celland, au sud d’Avranches, à Fougères, pour poser... cinq ou six fois. L'ancien ouvrier agricole veut aussi vérifier l'avancée des travaux.
Un jour, Philippe lui demande de faire un moule de son visage. Philippe fait allonger son client sur un canapé et prend ses empreintes. "Ce n'était pas une bonne idée, reconnaît aujourd'hui le sculpteur, les traits ne sont pas les mêmes en position allongée". Et surtout Marcel avait oublié de mettre son dentier... 

Résultat, Philippe, soucieux du détail remonte le menton de Marcel d'un centimètre. Plus tard, il fera aussi un moulage de ses mains. Et après plus de 200 heures de travail, la statue commence à ressembler au septuagénaire.

Marcel, lors d'un séance de pose / © Philippe André
Elle représente Marcel, grandeur nature. Il est appuyé sur un socle, tenant une coupe de champagne à la main. Son épitaphe, “Bonjour les amis” a aussi été gravé. 

Ca lui a fait drôle de se voir au cimetière

Hier, samedi 17 décembre, c'était le grand jour au cimetière du Petit Celland, la statue a été installée. La famille de Marcel, ses frères et ses soeurs, ses neveux et nièces avaient fait le déplacement.
La statue de Marcel trône dans le cimetière de Petit Celland (50) / © Philippe André
Marcel lui, était très très ému. Philippe avoue que le septuagénaire était tracassé : "il ne dormait plus depuis 3 jours, il n'a pas mangé hier, il était stressé. Ca lui a fait drôle de se voir au cimetière". 




Sur le même sujet

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012

Les + Lus