Cet article date de plus de 4 ans

Fuite sur le pipeline qui alimente le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche (35)

Une pollution au fioul, avec le déversement potentiel de 550 000 litres de ce carburant, a eu lieu ce mardi en Loire-Atlantique après la rupture, par un engin de chantier, d'un pipeline souterrain reliant la raffinerie Total de Donges au dépôt de Vern-sur-Seiche en Ille-et-Vilaine.

De gros moyens de dépollution ont été déployés sur les lieux de la fuite de fioul
De gros moyens de dépollution ont été déployés sur les lieux de la fuite de fioul © D. Le Floch
L'accident s'est déroulé en milieu de matinée au lieu-dit "Tragouët" sur la commune de Sainte-Anne-sur-Brivet, au nord-ouest de la Loire-Atlantique, lors de travaux de terrassement. Un engin de chantier, d'une entreprise briochine, a endommagé un pipeline de Total transportant du fioul domestique entre sa raffinerie de Donges (Loire-Atlantique), située au bord de l'estuaire de la Loire, et le dépôt de Vern-sur-Seiche, près de Rennes.

Pollution localisée

"Une importante fuite d'hydrocarbure a été rapidement détectée avec potentiellement 550 m3 (550.000 litres) déversés sur ce secteur" au maximum, a indiqué la préfecture de Loire-Atlantique dans un communiqué, tandis que Total indiquait que 380.000 litres se sont échappés. "Dix maisons ont été évacuées et une solution de relogement est proposée à la vingtaine d'habitants concernés", ajoute la préfecture. "Un périmètre est actuellement en cours de définition pour interdire la consommation d'eau des puits tant humaine qu'animale. Il est d'ores et déjà recommandé aux habitants qui se situent aux alentours de ne pas consommer l'eau des puits". "En revanche, le réseau d'eau potable n'est pas concerné. Il n'y a aucune contre-indication à la consommation de l'eau du robinet", soulignent les autorités.
durée de la vidéo: 02 min 05
Fuite de fioul sur un pipeline

Exploitation du pipeline interrompue

"L'exploitation du pipeline a été immédiatement arrêtée et le tronçon concerné isolé pour stopper l'écoulement", indique-t-on chez Total. "Le Plan de sécurité
et d'intervention a été déclenché"
. Un périmètre de sécurité a été établi et de premiers moyens de rétention ont été installés. Des camions de pompage et des tractopelles sont engagés sur zone, avec le concours de membres du centre d'expertise antipollution de Total, indique le groupe.


Pas d'incidence pour le dépôt de Vern-sur-Seiche

Ce pipeline est le seul à alimenter le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche. "Pour autant, la coupure d'alimentation par le pipeline n'aura aucune incidence sur l'activité du dépôt rennais" précise un porte-parole de Total. "Les stocks contenus dans les cuves sont si importants en volume, que le pipeline sera réparé (d'ici quelques jours) bien avant qu'il y ait le moindre risque de pénurie pouvant jouer sur son activité et l'approvisionnement des clients", ajoute le groupe.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement société faits divers