Orages. Des inondations et des trains coupés sur Rennes

Rennes sous des trombes d'eau. De fortes inondations ont frappé la ville en fin d'après-midi, faisant d'importants dégâts. Le métro a également été inondé et des trains sont arrêtés.

Le sud et l'ouest de Rennes sont particulièrement touchés par les forts orages qui ont frappé la ville cet après-midi. Les pompiers sont très sollicités par des appels d'urgence et effectuent les premières interventions

Dans le sud de la ville, dans le quartier Italie, les voitures peinent à circuler. 


Les eaux diluviennes se sont déversées dans le métro de la station Italie.

Boulevard Clémenceau, des voitures ont été prises au piège.

Le centre Alma, dans le sud de Rennes a eu les pieds dans l'eau et a été évacué.

Les pompiers des Côtes d'Armor font également face à de nombreux appels et mettent en place une salle spéciale pour recevoir les appels concernant les inondations.

Des trains entre Messac et Rennes à l'arrêt

A partir de 18 heures des trains ont été bloqués entre Messac et Rennes, en direction de Rennes. "Un arbre est tombé sur une caténaire provoquant une rupture d'alimentation électrique et donc des retards conséquents" explique la cellule d'urgence de la SNCF. 

Les trois trains qui étaient bloqués sur les voies ont pu être remis en route. Après plus de 2 heures de retard, la SNCF n'a pas eu à affréter des bus pour proposer des solutions de remplacement à ses voyageurs.

"Dans le sens Rennes-Messac, la situation est également sous contrôle" affirme la SNCF. La compagnie de transports a expliqué avoir eu un problème, désormais résolu, sur un passage à niveau. 

L'équivalent de 3 semaines de pluie en 1 heure

"Il est tombé 40mm de pluie en une heure soit l'équivalent de 3 semaines de pluie en une heure", explique le météorologue Steven Tual de Météo Bretagne. Une intensité plutôt rare à Rennes d'autant qu'il n'avait pas plu depuis longtemps. 

"Des rafales à 103km/h ont également été enregistrées à la station de St Jacques, c'est un record pour le mois de juin. Et de la grêle est tombée à Goven.

"Ces orages très localisées dans le sud et l'ouest de Rennes sont dus à un conflit de masses d'air" détaille le météorologue. "D'une part de l'air chaud qui remonte d'Afrique du Nord vers l'Italie et d'autre part une petite dépression sur le Golfe de Gascogne, ce qui provoque ces orages. La Bretagne est au milieu de ce conflit de masses d'airs" explique Steven Tual. 

Et ce week-end ?

Le prévisionniste annonce une configuration identique pour samedi avec toujours de forts risque d'orages. "L'air devrait se rafraîchir dimanche et amener des orages moins violents."