Appel au don du lactarium de l'hôpital Sud de Rennes pour alimenter les prématurés

Le lactarium à Rennes / © M. Villaverde - France 3 Bretagne
Le lactarium à Rennes / © M. Villaverde - France 3 Bretagne

Pour la première fois, les réserves de lait maternel pour les bébés prématurés sont au plus bas. Les soignants de cette banque de lait lancent donc un appel aux mères capables de fournir ce précieux aliment naturel.

Par Catherine Jauneau

Intégré à l'unité de nutrition pédiatrique de l'hôpital Sud, le lactarium permet aux mamans de redistribuer leur lait à leur enfant hospitalisé. Il offre aussi aux nouveau-nés prématurés ou malades la possibilité de recevoir du lait maternel provenant de dons anonymes. Il collecte, prépare, traite et distribue ce lait humain.
 

Les besoins concernent les bébés nés à moins de 34 semaines d'aménorrhées ( sans règles) ou d'un poids inférieur à 1,8 kg, ainsi que les sujets fragiles souffrants de troubles digestifs graves, d'allergies ou de maladies rénales. Le lait leur est essentiel pour prévenir les pathologies digestives graves et prévenir les infections. 
 

Qui peut donner ?


Le don est anonyme et gratuit. La femme doit avoir eu un bébé depuis moins d'un an et produire plus de lait que les besoins de son petit. Sont exclues les donneuses consommatrices de tabac, alcool, drogue, avec des conduites sexuelles à risque ou ayant été transfusées dans les deux dernières années. Les donneuses seront aussi soumises à des prises de sang semestrielles pour des examens de sérologie.


Des dons sur place ou à domicile


Les dons peuvent être réalisés au lactarium ou bien collectés à domicile dans un rayon de 100 kilomètres du CHU de Rennes si les quantités sont importantes. Dans ce cas, les mamans sont invitées à utiliser du matériel stérilisé pour pomper le lait et le maintenir au frigo puis après deux jours dans un congélateur ( à moins 18 °C ).

À noter aussi : les 15 et 18 octobre prochain, l'équipe du Lactarium tiendra un stand de 9h00 à 16h00 au sein de l'hôpital sud. 
 

Sur le même sujet

Littoral, Aurélien Ducroz, de la poudreuse à l'écume

Les + Lus