Dans les salles de cinéma en Bretagne, la semaine du 19 au 26 juillet a été la meilleure en terme de fréquentation, depuis le début de l’année. La météo qui n'est pas au beau fixe dans la région, n'explique pas tout.

Le dimanche 23 juillet, le groupe Cinédiffusion qui compte 116 cinémas dans la région, a totalisé 68 000 entrées. Le même dimanche en 2022, il comptait cinq fois moins de spectateurs, avec environ 10 000 entrées.

Et la semaine passée a été la meilleure depuis le début de l'année, pour la plupart des cinémas. En France, toutes les salles réunies ont d'ailleurs dépassé les 5 millions d'entrées. C'est beaucoup surtout pour une semaine de juillet. Mais ça s'explique.

Des blockbusters...

D'abord, ces fréquentations exceptionnelles pour un mois de juillet, sont portées par deux films, deux blockbusters: Barbie et Oppenheimer.

Pour le premier, la campagne de marketing a certainement joué, ces dernières semaines, on a vu du rose Barbie, partout. Pour le second, Oppenheimer, un drame historique de trois heures, sur le créateur de la bombe atomique, les spectateurs se sont également rués dans les salles.

Sans surprise en réalité, d'autant que l'on assiste depuis la sortie de ces deux films à un phénomène, nommé Barbenheimer. C'est-à-dire que les sorties simultanées de ces deux films diamétralement opposés en genre, sont devenues une véritable tendance, incitant le public à regarder les deux films le même jour. Ça, c'est pour l'opération de marketing.

... et une météo avantageuse

Ensuite, ces fréquentations sont portées par une météo pluvieuse et des températures fraîches en Bretagne. Quentin Neveu, responsable de programmation des salles de cinéma pour le groupe Cinédiffusion dans le Grand Ouest, a remarqué que ces derniers jours, toutes les salles de certains cinémas -notamment là où il ne fait pas très beau, affichaient complets en Bretagne, quel que soit le film.

C’était le cas le 27 juillet, dans le Finistère sud, où il pleuvait beaucoup, comme à Quimper, Concarneau ou Pont L'Abbé. À Concarneau, il y a cinq salles à Pont-L'Abbé, quatre, toutes les salles étaient pleines, dans l’après-midi.

Quentin Neveu, chargé de programmation des salles de cinéma pour le groupe Cinédiffusion dans le Grand Ouest

Même constat, du côté du cinéma Pathé à Rennes. Véronique Naudin, la directrice explique aussi que ce sont les meilleurs chiffres depuis le début de l’année, avec plus de 23 000 entrées la semaine dernière à Rennes.

"Les gens veulent juste aller au cinéma", sourit Quentin Neveu, ces fréquentations redonnent foi, le cinéma n’est pas mort. Et la météo, pas beaucoup meilleure la semaine prochaine en Bretagne.