Coupure d’électricité. 5 trucs et astuces pour bien s’y préparer : le kit de survie pour chez soi

Publié le
Écrit par Benoit Thibaut .

Avoir chaud, de la lumière, une activité et quelque chose à grignoter. Un spécialiste de la survie nous livre les 5 solutions faciles, peu coûteuses et durables qu’il est possible de mettre en place pour ne pas être ennuyé par des coupures d’électricité. Suivez le guide.

Les coupures d'électricité sont au cœur des préoccupations. Il y en aura ou pas, une, deux avec ou sans téléphone… Les questions sont nombreuses. Certains savent s’y préparer. Un moniteur de survie en Bretagne nous livre les cinq points à anticiper pour être bien chez soi.

“Le secret, c'est de bien anticiper” sourit Renan Le Quellec, fondateur de l’école de bushcraft Skol Louarn. Ce Breton en connaît un rayon dans la préparation à la survie. Résister à une coupure de courant, préserver sa routine familiale et arriver au travail le lendemain sans avoir subi le moindre désagrément, c’est pour lui la base.

Les conseils de survie en cas d’une courte coupure électrique

Voici les 5 astuces, faciles, low-tech, abordables et pleines de bon sens à avoir en tête pour bien se préparer face à des restrictions en électricité.

Lire : Coupure d'électricité Ecowatt. Comment savoir si votre logement est concerné

1. Astuces pour bien vivre le moment 

“Il faut avoir des choses à faire, cela aide psychologiquement” s’empresse de détailler le spécialiste de la survie. “Par exemple, des bons livres, de la couture, un objet à bricoler, cela occupe l’esprit et trompe l’ennui”.

Renan Le Quellec insiste sur l'importance d’avoir quelque chose à faire durant un moment contraignant, comme une coupure de deux heures, qu'anticipe le réseau RTE pour faire face aux tensions électriques du pays cet hiver.

2. La batterie externe : ton meilleur ami

Les power bank ou batteries externes sont recommandées par cet organisateur en stage de survie. “Deux batteries externes par personne, ce n’est pas très cher et cela sert toute l’année, particulièrement pour le téléphone”. 

Pour Renan Le Quellec, c’est un objet nécessaire, un “must-have”, afin d’être sûr de pouvoir s’informer, communiquer ou de pouvoir faire ses courses à distance. “Avec son téléphone, en cas de coupure électrique, on peut toujours au pire faire une commande de livraison, ou apprendre que cela ne va durer que deux heures.”

Un autre tips du guide de survie est "d’avoir un outil pour chaque chose, plutôt qu’un seul accessoire qui fait tout”. Un exemple ? “Si vous utilisez votre téléphone pour téléphoner, écouter la radio et mettre de la lumière, la batterie ne va pas tenir. Autant avoir une petite radio et une lumière à part”.

3. Eclairer son intérieur

Des lumières sur batterie plutôt que sur piles sont conseillées par ce moniteur de survie. La raison ? Cela se maîtrise bien mieux. “Il est facile de trouver des batteries qui se rechargent au soleil”

Les bougies sont également vivement recommandées. “Je conseille à tous d’avoir un pack de bougies chez soi. Idéalement sans odeur. Pour éclairer une pièce de son domicile, il faut facilement 3 à 4 bougies. Et elles durent 3 à 4 heures, cela part vite”.

4. Avoir chaud

Pour ce spécialiste, le kit basique tient en deux mots : couverture et t-shirt chaud. “La base de la survie est de lutter contre le froid” précise Renan Le Quellec. “Sans aller jusqu’aux méthodes qui demandent un vrai savoir-faire, il faut avoir un minimum, comme des vêtements chauds et quelques couvertures”.

Pour lutter contre des faibles températures en intérieur dues à une coupure du chauffage, il est facile pour Renan Le Quellec de s’équiper à peu de frais. “Chez Emmaüs, pour quelques euros, il est possible d’acheter des couvertures en très bon état”

Autre astuce primordiale, le t-shirt en laine de Mérinos. “Cela ne coûte vraiment pas grand-chose, et cette laine est respirante. Idéale contre les coups de froid.”

Toujours dans les plans B pour chauffer son intérieur, Renan Le Quellec conseille d’avoir dans sa maison un poêle à bois ou une cheminée. Si dans un appartement ce point est plus compliqué, “il existe des solutions comme se confectionner un petit chauffage avec des pots en argile et quelques bougies”

Lire : Coupure d'électricité. Les commandes de groupes électrogènes explosent depuis l'été 2022

“Les techniques des anciens sont vraiment à étudier. Il existe de nombreuses conférences et associations où on peut apprendre énormément comme construire un petit poêle en quelques heures” assure Renan Le Quellec.

5. Un petit stock de nourriture

“Je lâche le mot, dit Renan en s’amusant, il est préférable d’avoir un petit stock chez soi . Des conserves ou de la nourriture fumée”. Pour celui qui maîtrise les techniques de survie complexe, comme savoir conserver des aliments dans le désert ou en forêt, il n’est pas très sorcier de mettre de côté quelques aliments dans un endroit sec chez soi. 

“Pour l’alimentation, il suffit de s’inspirer de ce que font régulièrement nos grands-parents. Toujours avoir quelques aliments à cuire sous le coude, pour avoir chaud. Toujours avoir quelques aliments secs qui se conservent bien”.

Bien entendu, dans le monde de Renan Le Quellec, chacun possède un mini-réchaud de camping avec une petite bonbonne de secours, cela tombe sous le sens !

Des solutions pratiques

Pour Renan Le Quellec il est important de se sentir bien et de pouvoir tenir sa routine quotidienne. “Le but est de pouvoir aller au travail le lendemain sans laisser paraître la moindre difficulté”

Selon le Breton, les techniques des anciens sont le low-tech d’aujourd’hui. "Ce savoir est à remettre au goût du jour" dit-il.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité