Cyclisme. Tour de Bretagne 2024 : parcours, cartes des étapes, équipes engagées, toutes les informations de cette 57e édition

Le parcours des sept étapes de la 57e édition du Tour de Bretagne est dévoilé ce vendredi 9 février 2024. Christophe Fossani, directeur de course, nous révèle le programme qui attend les coureurs entre le 25 avril et le 1er mai 2024.

Cette année encore, pour la 57e fois, le Tour de Bretagne cycliste va sillonner les routes de la région du jeudi 25 avril au mercredi 1 mai en traversant les cinq départements historiques. 1260 km au total répartis en 7 étapes, aux profils bien différents qui permettront à des coureurs de s'échapper et aux punchers d'emporter des sprints.

Le parcours et le détail des étapes de ce Tour de Bretagne 2024 est présenté ce vendredi 9 février au Conseil régional à Rennes. L'occasion pour Christophe Fossani, le directeur de course, de préciser que même si c'est la 57e édition, l'organisation innove constamment et trouve toujours des routes et des communes où les coureurs de l'épreuve n'ont pas roulé.    

En voici un premier aperçu avec cette vidéo qui dévoile le tracé général.

durée de la vidéo : 00h06mn00s
Le parcours et les images des villes traversées par ce 57e Tour de Bretagne cycliste. 1260 km de Locmaria-Plouzané (Finistère) à Dinan (Côtes-d'Armor) en 7 étapes du 25 avril au 1er mai 2024. ©Tour de Bretagne

Une épreuve toujours autant "rugueuse"

L'épreuve qui est en préparation depuis l'année dernière réservera son lot de surprise, mais cherchera à rester fidèle à sa réputation.

On va rester fidèle à nos valeurs, c'est-à -dire que le Tour de Bretagne est réputé pour être une épreuve rugueuse. On en a mis un peu pour tout le monde chaque jour.

Christophe Fossani,

directeur de course du Tour de Bretagne

Pour l'organisateur, les points forts de cette édition sont "dès le deuxième jour avec une arrivée sur Pontivy très difficile, un passage très compliqué sur la commune de La Gacilly avec un circuit d'arrivée là aussi très difficile et la sixième étape qui sera un juge de paix avec un passage de 45 km très dur du côté du Couesnon et une dernière étape qui se termine à Dinan et on a vu dans le passé que lorsque cette ville est l'arrivée finale, hé bien, le classement général se finalise à Dinan". 

1ère étape, de Locmaria-Plouzané (29) à Plougonvelin (29) - Jeudi 25 avril

La première étape de cette 57e édition emmènera les coureurs de la banlieue brestoise en partant de  Locmaria-Plouzané jusqu'à Plougonvelin (Finistère) à quelques kilomètres du départ. Mais entre-temps, les participants auront parcouru 146 km dans le nord du département en longeant la mer du côté de Landunvez, Lampaul-Plouarzel et le Conquet.

"C'est la première fois que l'on fait une arrivée à la pointe Saint-Mathieu. Ce sera somptueux" promet Christophe Fossani.

2e étape, de Milizac-Guipronvel (29) à Pontivy (56) - Vendredi 26 avril

Cette deuxième étape partira du Finistère pour s'enfoncer dans la Bretagne intérieure, passant par Huelgoat, Gourin, Plouray, jusqu'à Pontivy dans le Morbihan. Une longue étape de 206,2 km.

"On traverse les monts d'Arrée, c'est juste magnifique et ce n'est pas obligatoirement une étape très très dure sauf si ça roule vite. Par contre, l'arrivée à Pontivy, ça va être compliqué", analyse le directeur de course.

3e étape, de Pontivy (56) à Guérande (44) - Samedi 27 avril

La troisième étape traversera le Morbihan, avec un passage pour les grimpeurs avec la célèbre côte de Cadoudal. L'arrivée sera jugée à Guérande en Loire-Atlantique à l'issue de 180,8 km.

"Je suis heureux que l'on aille à Guérande, car la dernière fois que le Tour est allé à Guérande, le classement général a explosé ... à cause du vent" explique, sourire aux lèvres, Christophe Fossani.

4e étape, de Le Croisic (44) à La Gacilly (56) - Dimanche 28 avril

Lors de cette quatrième étape, les coureurs partiront du Croisic en Loire-Atlantique pour rejoindre le Morbihan jusqu'à la petite cité de caractère de La Gacilly, 167,5 km plus loin.

"C'est une étape du Centre Bretagne, où on a un peu de tout, un peu de plat, un peu de tobogan, les vraies routes bretonnes" selon le directeur de course.

5e étape, de La Gacilly (56) à Saint-Méen-Le-Grand (35) - Lundi 29 avril

C'est de La Gacilly où ils sont arrivés la veille que le peloton prendra la route de cette cinquième étape pour se rendre en Ille-et-Vilaine, direction plein nord. Une incursion dans les Côtes-d'Armor puis retour en Ille-et-vilaine pour l'arrivée qui sera jugée à Saint-Méen-Le-Grand. 

"On est très content d'arriver à Saint-Méen-Le-Grand, la patrie de Louison Bobet. cen'est pas une étape compliquée même si on a un petit passage à 18 % à Jugon".

6e étape, de Saint-Onen-La-Chapelle (35) à Louvigné-Du-Désert (35) - Mardi 30 avril

Le tracé de 192,5 km de cette sixième étape n'empruntera que des routes d'Ille-et-Vilaine, partant de Saint-Onen-La-Chapelle pour se rendre dans le pays de Fougères avec une arrivée à Louvigné-du-Désert.

"Sur cette étape où il y a une partie toute plate, on a cherché les endroits pour casser le classement général et on a placé cinq côtes de 12 à 18 % sur des petites routes et là sur 45 km, on aura un tracé mécaniquement usant. Les coureurs vont être fatigués."

7e et dernière étape, de Le Hinglé (22) à Dinan (22) - Mercredi 1er mai

Le Tour de Bretagne 2024 se terminera par une septième étape qui formera une boucle de 159,3 km dans le nord des Côtes-d'Armor avec une arrivée à Dinan.

Dinan est une arrivée classique pour le Tour de Bretagne, que ce soit une arrivée d'étape ou finale, "plus de 30 arrivées sur Dinan depuis 1967" souligne Christophe Fossani. Une arrivée à laquelle il tient car "une arrivée mythique avec un parcours sur les pavés du centre-ville, c'est ... un peu chez moi aussi". Et de rappeler une page d'histoire du Tour de Bretagne : "pour sa toute première édition en 1967, le Ruban Granitier [c'est comme cela que s'appelait l'épreuve à l'époque, NDLR], est parti le 1er mai 1967 de Louvigné-du-Désert et est arrivé à Le Hinglé".

Le plateau : "des coureurs qi seront au Tour de France dans deux ou trois ans"

Pour cette 57e édition, il y aura 25 équipes, soit 165 coureurs. Une épreuve qui a vocation d'accueillir les jeunes pousses confirmées du moment et d'être "un tremplin" pour ces futurs cadors.

On est content d'avoir toutes les réserves World Tour qui ont répondu présentes, et ça c'est bien, car ils seront pour la plupart les coureurs qu'on verra sur le Tour de France dans deux ou trois ans.

Christophe Fossani,

directeur de course du Tour de Bretagne

Parmi les concurrents, de nombreux coureurs étrangers et des Bretons qui seront bien sûr bien représentées chez eux.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité