Cet article date de plus de 5 ans

En direct sur notre site : "La Cenerentola" joué à l'Opéra de Rennes

Vendredi 5 juin à partir de 20h30, vous pourrez suivre en direct sur notre site l'opéra bouffe "La Cenerentola", signé par Rossini, et adapté par Jérôme Savary, une oeuvre riche en fantaisies et en deux actes. 
La Cenerentola est le dernier opéra-bouffe composé par Gioachino Rossini
La Cenerentola est le dernier opéra-bouffe composé par Gioachino Rossini © Opéra de Rennes
##fr3r_https_disabled##A partir du 28 mai, l'opéra bouffe "La Cenerentola" est présenté à l'Opéra de Rennes. Vendredi 5 juin, France 3 Bretagne vous propose de suivre cet événement en direct sur internet, à partir de 20h30 et de vous plonger dans cette histoire pleine de fantaisies, en deux actes. 

Angelina, la Cendrillon de Rossini

Cette oeuvre a été créée en 1817, par Rossini. Il signe alors une adaptation de Cendrillon, célèbre conte de Charles Perrault. On distingue par contre trois éléments différents, par rapport au conte traditionnel. D'abord, il ne s’agit plus de marâtre mais de parâtre. C’est la mère de Cendrillon qui se remarie et qui meurt après la naissance de ses trois filles. Le deuxième changement concerne la figure magique. Ce n’est plus la fée-marraine mais Alidoro, le précepteur philosophe et magicien du prince. Le prince est accompagné d’un valet qui jouera son double comique afin de l’aider à être aimé pour lui et non pour son rang. Enfin, élément essentiel, la fameuse pantoufle de vair est ici remplacée par un bracelet. 



Acte 1

La Maison de Don Magnifico
Le prince Don Ramiro doit se marier par décret royal. Alidoro son tuteur décide d’aider le prince à trouver femme en se faisant passer pour un mendiant afin d’estimer l’accueil réservé par les prétendantes du royaume. Arrivé chez Don Magnifico, il se fait renvoyer avec rudesse par ses filles, tandis que Cenerentola (Angelina), prise de compassion, lui apporte assistance en cachette. Ses deux sœurs, excédées, s’en prennent à elle. Alidoro précipite alors, par magie, l’arrivée de la cour du prince. Ils informent Clorinda et Thisbé de la venue du prince chez leur père pour les inviter dans son palais où il choisira sa future femme. Les deux sœurs, sûres de leur beauté sont convaincues que Don Ramiro ne résistera pas à leurs charmes. Elles se querellent pour annoncer la nouvelle à leur père. Don Magnifico leur révèle alors le rêve qu’il vient de faire et qu’il pressent comme une heureuse prémonition. Clorinda et Thisbé lui font alors part de l’arrivée du prince et tous trois courent s’y préparer. Entre le prince qui a échangé son costume avec celui de Dandini, son valet. Il rencontre Cenerentola, et ils tombent tous les deux sous le charme l’un de l’autre. Dandini paraît alors vêtu du costume princier et s’applique  maladroitement à se donner de grands airs. Don Magnifico, Clorinda et Thisbé arrivent. Alidoro est de retour, il est vêtu cette fois en homme de loi. Il demande à Don Magnifico de présenter ses trois filles. Ce à quoi ce dernier répond que sa troisième fille est morte, et que Cenerentola n’est que la servante. Ce qui provoque un étonnement général. En partant, Alidoro, qui n’est pas dupe, promet son aide à Cenerentola.

Le bal princier
Au bal, Don Ramiro toujours déguisé en valet a pu observer les deux sœurs courtiser Dandini en faux prince. Tandis que Don Magnifico est nommé échanson et se prend au jeu de sa nouvelle fonction dans la cave princière. Pour tester les deux sœurs, et ne pouvant les épouser ensemble, Dandini leur propose son valet, le vrai prince, en remplacement. Celles-ci sont offensées par la proposition. Puis arrive une inconnue masquée, Cenerentola. Clorinda et Thisbé éclatent de jalousie, elles réprouvent vite leur sentiment en constatant une ressemblance avec leur demi-sœur. Cette dernière et le prince tombe à nouveau sous leur charme mutuel. 

Acte 2

Le banquet
L’ambiance du dîner est tendue. Dandini, tombé également sous le charme de Cenerentola, propose à celle-ci de l’épouser. Elle refuse, avouant être déjà éprise de son valet. Le prince surprend cette déclaration et la demande à son tour en mariage. Cenerentola lui avoue son amour mais elle l’épousera à la condition qu’il découvre son identité. Pour cela, elle lui confie un de ses deux bracelets pour qu’il puisse la reconnaître grâce à ce bijou. Elle quitte le bal. Tandis que Don Magnifico presse Dandini de révéler son choix, celui-ci dévoile sa condition de valet et la famille quitte le bal, furieuse.

La Maison de Don Magnifico
De retour à la maison de Don Magnifico, Cenerentola a repris sa fonction de servante. Elle chante tristement. Ne supportant pas sa ressemblance avec l’inconnue du bal, son beau-père et ses demi-sœurs s’en prennent à elle. Dehors, une tempête opportune fait rage. Dandini et le Prince Don Ramiro viennent d’avoir un accident de carrosse. Ils se réfugient donc chez Don Magnifico. Le Prince reconnaît au bras de Cenerentola le double du bracelet de sa bien-aimée. Tandis qu’elle découvre que celui qu’elle prenait pour un valet est en fait le véritable prince. Il lui déclare son amour et renouvelle sa demande en mariage. Le baron et ses filles, furieux, commencent à chasser Cenerentola. Le prince, indigné, les menace de disgrâce. Mais Cenerentola, intervient en leur faveur en demandant le pardon pour sa famille. La Bonté triomphe enfin et la scène se termine dans une grande allégresse.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture