• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le jour du seigneur ne diffusera pas la messe de la prison de Rennes

Derniers réglages avant la diffusion sur France 3 de la messe du 6 novembre 2005 célébrée dans l'église paroissiale de Lourdes. / © Eric Cabanis/AFP
Derniers réglages avant la diffusion sur France 3 de la messe du 6 novembre 2005 célébrée dans l'église paroissiale de Lourdes. / © Eric Cabanis/AFP

La messe diffusée en direct dans l'émission "Le jour du seigneur" devait être retransmise ce dimanche 23 octobre depuis la prison des femmes de Rennes. Faute d'autorisation du ministère de la Justice, la production a décidé de se replier dans l'église Sainte-Jeanne-D'arc. 

Par Eric Nedjar

À l’occasion du Jubilé des détenus dans les prisons que Rome s’apprête à célébrer le 6 novembre prochain, les producteurs du Jour du seigneur avaient prévu de retransmettre leur prochaine messe dominicale, en direct, depuis la prison des femmes de Rennes. Tout était prêt pour accueillir les caméras et l’importante logistique qui les accompagne, du Comité français de radio-télévision, producteur de l’émission  pour France 2 depuis 65 ans. Mais faute d’une autorisation du ministère de la Justice, le projet sur lequel les organisateurs travaillaient depuis un an, en lien avec les services pénitentiaires régionaux, a dû être abandonné.

Raison invoquée par la chancellerie : la sécurité. Dans un contexte d’État d’urgence et vu l’importance des moyens déployés, celle-ci semble, en effet, difficile à assurer en milieu carcéral. Le fait aussi que l’émission soit retransmise en direct ne garantissait pas non plus pleinement, aux détenus,  le respect du droit à l’image.

Informé il y a un mois à peine, le CFRT a donc décidé de se replier dans l’église Saint-Jeanne-d’Arc où la société de production avait déjà ses repères pour y avoir retransmis la messe du 28 février 2016.

Celle de ce dimanche 23 octobre, présidée par le Frère Thibaut du Pontavice, curé de la paroisse, sera diffusée à partir de 10h43. Quant à la messe dominicale des détenues, au centre pénitentiaire des femmes, elle ne sera pas annulée pour autant. Elle sera célébrée en présence de Mgr d'Ornellas, archevêque de Rennes, mais sans les caméras.

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus