Ligue des champions. Le Stade Rennais condamné à l'exploit face à Chelsea

En Ligue des champions, Rennes est sous la menace de l'élimination. Face à Chelsea ce mardi 24 novembre au Roazhon Park (18h55), les Bretons n'ont pas d'autre choix que de s'imposer s'ils ne veulent pas perdre tout espoir de se qualifier pour la phase suivante dans cette première saison en C1.
Julien Stéphan, l'entraîneur du stade Rennais, ne veut que l'on noircisse le tableau alors que les résultats sont en demi-teinte ces derniers matchs
Julien Stéphan, l'entraîneur du stade Rennais, ne veut que l'on noircisse le tableau alors que les résultats sont en demi-teinte ces derniers matchs © AFP - L. Venance
Avec déjà six points de retard sur Séville, deuxième du groupe E, les Bretons sont condamnés de faire au moins aussi bien que les Andalous, qui eux se déplacent en Russie, à Krasnodar ce mardi également à 18h55.

Mais face à l'ogre Chelsea, 3ème de Premier League, le défi est de taille. Surtout que les Anglais auront à cœur de valider leur qualification pour la phase suivante dès la 4e journée de cette poule E. Au match aller à Londres, les Anglais avaient infligé un cuisant 3-0 aux Rennais. Un exploit des hommes de Julien Stéphan sera nécessaire au Roazhon Park ce mardi s'ils veulent encore accrocher la troisième place du groupe pour poursuivre l'aventure européenne et se qualifier pour les 16es de finale de Ligue Europa. 
 

Un adversaire de taille


En conférence de presse ce lundi, l'entraîneur Julien Stéphan n'a pas tari de qualificatifs élogieux, pour décrire leur adversaire : "on savait que Chelsea était un très gros morceau, et c'est ... un très gros morceaux qui va certainement lutter pour le titre en Premier League anglaise." Et d'ajouter : "ils prennent très peu de buts et en marquent beaucoup" et tout ceci avec "beaucoup d'internationaux dont certains même sur le banc".

Facile vainqueur à Newcastle samedi dernier, Chelsea a remporté sa 5e victoire d'affilée toutes compétitions confondues. Les Blues n'ont plus perdu depuis
le 3 octobre. L'ancien gardien rennais, Edouard Mendy, actuellement dans le club londonien, n'a encaissé qu'un seul but en cinq matches de championnat et aucun en trois rencontres de Ligue des champions.


"Ne pas noircir le tableau"


Une bonne santé qui tranche avec la mauvaise passe du Stade Rennais. Leaders de Ligue 1 en début de saison, encore sur le podium début novembre, les Rennais sont désormais septièmes (18 pts), à portée de victoire de Brest, 13e (15pts). Toutes compétitions confondues, les Rennais n'ont remporté qu'une seule victoire sur leurs neuf derniers matches et n'ont plus marqué depuis ce succès 2-1 contre Brest le 31 octobre.

Pour Benjamin Bourigeaud, milieu de terrain, "il faut retrouver de la confiance, corriger les erreurs et gagner en férocité."
 
durée de la vidéo: 01 min 01
Benjamin Bourigeaud veut que l'équipe retrouve confiance

Pour Julien Stéphan, c'est bien en ces temps difficiles qu'il faut "être aux côtés des joueurs, les accompagner et ce n'est pas en leur tapant dessus que les choses reviennent". Et de s'énerver envers les médias: "ce n'est pas en noircissant le tableau que ça s'arrangera. On va trouver la solution avec les joueurs, ça c'est la certitude. Et si ce n'est pas demain, faudra pas en faire un drame ... On viendra chercher demain un contenu bien meilleur que celui qu'on a eu contre Bordeaux (match perdu 0-1 à domicile, ndlr) avec une unité collective d'une autre facture".
 
Julien Stéphan ne veut que l'on noircisse le tableau
 

Et une mise au point sur la situation du coach


Julien Stéphan a également fait une mise au point sur son avenir au Stade rennais. Lors de trois interviews dont la dernière le xeek-end dernier, il avait expliqué ne pas vouloir se projeter au-delà de cette troisième saison sur le banc des Rouge et Noir. La petite phrase avait fait couler de l'encre. Aujourd'hui, le coach veut calmer le jeu. "Il y a un mois et demi, ... on était deuxièmes de Ligue 1 à ce moment-là, je disais exactement la même chose, qu’après un cycle de trois ans avec le groupe professionnel, et on sera à la fin de saison à la fin de ce cycle-là, il fallait se poser les questions et analyser tranquillement les choses pour faire un bilan à la fin d’un cycle, pour savoir si on en attaquait un deuxième ou pas ... Il semblerait que puisqu’on a perdu quelques matches, il y ait des interprétations qui soient faites, mais il ne faut pas aller chercher les interprétations là où il n’y en a pas. Ça ne veut absolument pas dire que je veux partir, ça ne veut absolument pas dire que ça va mal, bien au contraire. Je suis dans un très bon club, je suis ravi de travailler avec ce groupe de joueurs-là, je suis ravi de travailler avec Florian Maurice, avec Nicolas Holveck. Je suis bien évidemment ravi d’avoir l’actionnaire qu’on a et j’ai bien conscience de la chance qu’on a."
durée de la vidéo: 01 min 50
Julien Stéphan revient sur ces propos concernant un éventuel départ

Les Rennais, derniers de leur groupe avec seulement un point, doivent impérativement grappiller un résultat mardi s'ils veulent garder une chance de poursuivre l'aventure européenne, voire disputer la 3e place à Krasnodar la semaine prochaine en Russie, sans aucun doute le vrai match décisif pour les Bretons.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue des champions football sport stade rennais fc