Seconde saison du TNB version Nauzyciel : le programme est sorti !

 "Tous des oiseaux" de Wajdi Mouawad / © Simon Gosselin
"Tous des oiseaux" de Wajdi Mouawad / © Simon Gosselin

Présentation de la saison 2018-2019 du TNB, Théâtre national de Bretagne à Rennes, dirigé par Arthur Nauzyciel, avec une programmation qui poursuit celle entamée l'an passé. Toujours une quinzaine d'artistes associés, dans un lieu qui se veut ouvert et favorisant les échanges entre les disciplines. 

Par Krystell Veillard

"Les questions, du corps, des rapports de soumission, d'oppression, des archétypes, de la violence du regard social et de la marge" seront au coeur de cette nouvelle saison 2018-2019. Une programmation qui va réserver une large place aux artistes étrangers et aux spectacles en langues étrangères, qui entend "provoquer le dialogue et les échanges entre les disciplines", théâtre, cinéma, danse et musique, affirme le directeur du TNB Arthur Nauzyciel. Un directeur - metteur en scène qui va ouvrir la saison au mois de septembre avec sa première création en terre rennaise, La Dame aux camélias, d'après Alexandre Dumas fils. Un spectacle autour de cette histoire d'amour impossible et dramatique, qui abordera notamment les thèmes de la marchandisation du corps, et des rapports de soumission entre les hommes et les femmes.

La Dame aux camélias, mis en scène par Arthur Nauzyciel / © Meryl Meisler, courtesy Steven Kasher Gallery
La Dame aux camélias, mis en scène par Arthur Nauzyciel / © Meryl Meisler, courtesy Steven Kasher Gallery

Une question de l'oppression, abordée elle aussi par Madeleine Louarn, à la tête de Catalyse, une compagnie de théâtre basée à Morlaix, et composée de comédiens handicapés mentaux. Ils présenteront au mois d'octobre Le Grand Théâtre d'Oklahama, de Franz Kafka. Au mois d'octobre toujours, Laetitia Dosch proposera Hate, une rencontre entre un cheval et une femme, ou comment construire un dialogue avec un animal, comment chorégraphier cette relation.

Le Festival au mois de novembre


Le mois de novembre s'annonce riche avec le retour du Festival, dont la programmation sera dévoilée ultérieurement. Mais déjà, nous savons que sera présent pour la première fois au TNB, le directeur du théâtre national de la Colline et metteur en scène Wajdi Mouawad, avec Tous des oiseaux. L'histoire d'une  rencontre improbable à Berlin entre un jeune scientifique allemand d'origine israëlienne et une jeune chercheuse américaine d'origine arabe ou quand l'histoire intime croise la grande histoire. Une pièce en quatre langues, l'allemand, l'anglais, l'arabe et l'hébreu, pour "révéler les frontières et les séparations, tenter de remonter le fleuve du malentendu et aller à la rencontre de "l'ennemi", de l'Autre." Le metteur en scène iranien Amir Reza Koohestani sera lui aussi présent au mois de novembre. Il va présenter à Rennes trois de ses spectacles, une trilogie, TimelossHearing et Summerless, qui prennent "le point de vue de l'intime, avec des formes resserrées, mais où le chaos de la grande histoire s'entend très fort". Des spectacles en persan.

"Timeloss" d'Amir Koohestani / © Mani Lotfizadeh
"Timeloss" d'Amir Koohestani / © Mani Lotfizadeh

Toujours dans le cadre du Festival, Crash Park, la vie d'une île de Philippe Quesne, relate le crash d'un avion pris dans la tempête et la façon dont s'organise sur une île la vie des rescapés. Arthur Nauzyciel reprendra lui, la pièce Splendid's, écrite en prison par Jean Genet, et qu'il a créé il y a quelques années. Une pièce sur les derniers instants de sept gangsters retranchés au 7ème étage d'un hôtel et qui attendent la police et la mort. Une "écriture de la solitude, du désir et du fantasme" ou "comment la société fabrique le crime, la marge et l'exclusion". Le metteur en scène égyptien Ahmed El Attar, abordera lui la figure de la mère dans la société égyptienne avec "Mama". Il y "explore les luttes de pouvoir qui font rage entre les membres féminins d'une même famille". Le réalisateur metteur en scène Christophe Honoré, revient à Rennes après le tournage de son dernier film, "Plaire, aimer et courir vite", avec "Les Idoles", un collage de textes d'auteurs qui ont marqué le metteur en scène. Bernard-Marie Koltès, Hervé Guibert, Serge Daney, Cyril Collard et Jacques Demy... une génération d'artistes morts trop tôt du sida.

Claudel, Angot, Pinter

L'ex-directeur du théâtre de Lorient, Eric Vigner présentera à la fin de l'année, Le Partage de Midi de Paul Claudel. Puis l'année 2019 s'ouvrira au mois de janvier, avec le texte de Christine Angot "Un amour impossible", mis en scène par Célie Pauthe, avec Maria de Medeiros et Bulle Ogier, qui retrace la relation au long cours entre une mère et sa fille.

Un amour impossible, d'après Christine Angot / © Elisabeth Carecchio
Un amour impossible, d'après Christine Angot / © Elisabeth Carecchio

Ludovic Lagarce met en scène la pièce d'Harold Pinter "La Collection", une histoire d'adultère façon puzzle et roman noir, avec fausse piste et ambivalence. L'artiste associé au TNB Mohamed El Khatib, présentera C'est la vie au mois de février, sur la perte d'un enfant. Paul Moulin adapte lui la BD de Fabcaro, Zaï Zaï Zaï Zaï, une "fiction radiophonique en public à géométrie variable" dit le programme, "à la fois visuel, sonore et très vivant", assure le directeur. Un des autres artistes associés au TNB, Jean-Pierre Baro, met en scène en résidence à Rennes le texte de Klaus Mann, Mephisto, sur les liens entre art et pouvoir et la compromission : "Comment s'arrange t-on avec le monde qui nous entoure ? Jusqu'à quel point peut-on se compromettre ?". Au mois d'avril il présentera Kévin, portrait d'un apprenti converti, sur la radicalité et l'extrémisme religieux.

"C'est la vie" par Mohamed El Khatib / © Joseph Banderet
"C'est la vie" par Mohamed El Khatib / © Joseph Banderet

Au mois de mars, Julien Gosselin, met en scène trois romans de l'écrivain Don DeLillo, qui "décrivent chacun à leur manière une histoire du terrorisme". Au mois de mai, mise en avant du Théâtre Dromesko à Saint-Jacques de la Lande, avec Le Jour du grand Jour (avec en sous-titre : Impromptu nuptial et turlututu funèbre) et puis Le dur désir de durer (Après-demain, demain sera hier). Et puis Chloé Dabert présentera Iphigénie de Jean Racine, au mois de mai toujours.

De la danse, de la musique et de la chanson

La danse n'est pas oubliée, elle sera bien présente dans la programmation. Avec Hofesh Shechter au mois d'octobre, Marlene Monteiro Freitas, chorégraphe du Cap Vert, en novembre, Sidi Larbi Cherkaoui avec l'Irlandais Colin Dunne en février, Rachid Ouramdane et puis Phia Ménard, artiste associée au mois de mars. Entre Bénin et Sénégal, la danseuse africaine Germaine Acogny, abordera la question de ses racines à travers A un endroit du début au mois d'avril, suivi par le spectacle Vessel de l'artiste associé Damien Jalet. Pour ce qui est de la chanson, Françoise Fabian, viendra chanter fin décembre sur la scène de la salle Serreau, les textes que lui ont écrit Aznavour, Alex Beaupin, Julien Clerc ou Dominique A...),

François Fabian en concert au TNB / © TNB
François Fabian en concert au TNB / © TNB

Dominique A, précisément qui lui investira la salle Vilar au mois de février en solo, pour son dernier album acoustique "La Fragilité". Le compositeur islandais Olafur Arnalds, auteur de la bande originale de la série Broadchurch, passera par Rennes au mois de mars. La chanteuse Keren Ann, artiste associée, proposera une lecture musicale du texte de Jennifer Egan "A Visit From The Goon Squad", au mois de mai, avant de chanter avec l'Orchestre symphonique de Bretagne. Une des structures partenaires du TNB, et dont les propositions sont en lien avec la programmation du théâtre, comme le Triangle, ou l'Antipode.
Keren Ann / © d’Amit Isareli
Keren Ann / © d’Amit Isareli

Du "Hors Format" et des spectacles pour les jeunes


Le comédien Pascal Grégory, l'écrivaine Marie Darrieussecq ou le cinéaste Stéphane Foenkinos, au total une demi-douzaine d'artistes proposeront encore au cours de la saison des rendez-vous "Hors Format", autour de la littérature. Les jeunes ne sont pas en reste, ils bénéficieront d'un temps fort du 3 au 4 avril avec le Printemps du TNB, dédié cette année aux adolescents, avec une carte blanche confiée à la journaliste Aurélie Charon. Par ailleurs, Albin de la Simone et Valérie Mréjen, artistes associés, proposeront aux enfants et à leurs parents aussi, leur adaptation du Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns, au mois de décembre.



Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

toute l'actu musique

toute l'actu Danse

Les + Lus