Six ans après ses méfaits, le cambrioleur des bars de Redon sommé de "payer l'addition"

Le tribunal correctionnel de Rennes a condamné ce lundi 16 janvier 2023 un habitant de Bain-de-Bretagne à 6 mois de prison ferme pour avoir cambriolé deux bars à Redon, en Ille-et-Vilaine, il y a six ans.

Le tribunal correctionnel de Rennes a condamné ce lundi 16 janvier 2023 un habitant de Bain-de-Bretagne pour avoir cambriolé deux bars à Redon, il y a six ans.

L'homme - qui habitait alors à Redon - s'était introduit dans les bars Le Central et Le Shannon dans la nuit du 3 au 4 mai 2017. Son empreinte avait été retrouvée sur un limonadier qui avait servi à ce jeune de 26 ans pour ouvrir la caisse-enregistreuse du Shannon, après y être entré par la porte de service. Il en était reparti avec 350 euros. 

Sur la vidéo-surveillance du bar situé en face du Central, "une silhouette vêtue d'un survêtement et en capuche" avait été vue, vers 1h du matin, en train de passer "devant la devanture" pour "rentrer par la porte arrière forcée avec les genoux et les mains". 

Placé en garde à vue à sa sortie de prison fin 2017, le jeune homme avait tenu des propos qui l'incriminaient pour le cambriolage du Central. Mais, à ce moment-là, il était uniquement en garde à vue pour le vol au Shannon. Son avocate, Me Gwendoline Tenier, est donc parvenue ce lundi 16 janvier 2023 à faire annuler les parties de son audition relatives à ses "aveux" concernant le Central.

23 condamnations au casier judiciaire

Reste que cet homme, actuellement détenu jusqu'en octobre 2024 et dont le casier judiciaire comporte "23 mentions" est "connu sur Redon" pour des faits similaires. Il avait d'ailleurs été croisé sortant d'un supermarché, six jours après les faits, "habillé de la même manière" que sur les images de vidéo-surveillance, a-t-il été dit à l'audience.

Ce jeune père de famille a pour sa part fait valoir ne pas se souvenir, près de six ans après les faits, de cette nuit-là. "Même après plus de cinq ans il y a une addition à régler"  a objecté le procureur de la République. Il a en conséquence requis dix mois de prison ferme assortis d'un mandat de dépôt et d'une interdiction de séjour à Redon pendant trois ans.

"C'est un talent, il sait fait des choses" a répondu l'avocate de ce cuisinier qui projette, à terme, d'ouvrir un food-truck. "Lorsqu'on est aussi jeune, on rentre dans un tunnel, mais les choses se sont éclaircies le jour où il est devenu papa" a fait valoir Me Gwendoline Tenier. 

A l'issue de l'audience et malgré l'annulation de la partie relative à ses aveux, le tribunal correctionnel de Rennes l'a reconnu "coupable pour le tout".

La justice a en effet estimé que les faits "s'étaient produits la même nuit avec un mode opératoire identique" et que "les établissements étaient similaires et séparés de quelques minutes de marche". L'homme de 26 ans a été condamné à six mois de prison ferme, sans aménagement de peine.

(Avec CB/PressPepper)